Télex : AMIP : le plus dur reste à faire

Télex : AMIP : le plus dur reste à faire

Dans un récent communiqué, l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique annonce que le « développement de cette industrie n’est pas seulement fonction d’un cadre juridique clair mais aussi et surtout d’un appui politique manifeste à l’égard des actions entreprises par les pouvoirs politiques».  Ainsi, Omar Tazi, président de l’AMIP,  insiste sur l’importance d’un appui financier de la part des grands investisseurs nationaux notamment les compagnies d’assurance et les banques, avec comme slogan, «le code est passé, le plus dur reste à faire».

Moukawalati à Kénitra
Le ministre de l’industrie, du commerce et de la mise à niveau de l’Economie, Salah Eddine Mezouar, procédera, ce lundi 3 juillet, au siège de la Municipalité de Kénitra, au lancement officiel du Programme National d’appui à la création d’entreprises Moukawalati au niveau régional. Par la suite, une visite du guichet Moukawalati installé au niveau de la Chambre de commerce et des services est programmée.


Belgica à Casablanca

La deuxième édition du salon «Belgica» se tiendra du 8 au 11 novembre prochain à l’Office des foires et expositions de Casablanca et verra la participation d’une centaine d’entreprises belges.  À cette occasion, Patrick  Vercauteren Burbbel, ambassadeur du Royaume de Belgique au Maroc et les représentants commerciaux des régions de Belgique organisent une conférence de presse ce jeudi 6 juillet à l’hôtel Sheraton, à Casablanca.

Le droit à l’information
Un séminaire international sur l’accès à l’information et la participation du public au processus décisionnel en matière  d’environnement se tiendra ce lundi 3 juillet à Rabat. Organisé conjointement par le ministère de l’Aménagement du territoire, de  l’Eau et de l’Environnement et la Commission européenne (DG environnement), dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord d’association Union Européenne-Maroc et de la nouvelle politique de voisinage de l’UE, ce séminaire  s’inscrit dans un contexte marqué, ces dernières années, par l’importance de l’implication de la société civile dans le processus décisionnel. Ce séminaire, qui permettra de tirer les leçons de l’expérience acquise au niveau européen et de considérer son applicabilité dans le contexte marocain, sera également une occasion pour le Maroc d’identifier les obstacles et les opportunités d’une plus grande transparence et d’une plus large participation à la prise de décision.

Al-Akhawayn cogite sur l’e-gov
L’Université Al-Akhawayn organise en partenariat avec le Centre canadien de recherche pour le développement international (CRDI) les 4 et 5 juillet à Ifrane un workshop international sur le potentiel du développement de l’administration électronique au Maroc. Le colloque verra la participation de hauts fonctionnaires de l’administration publique et la présentation aux participants le projet «e-Fès» qui a décroché le Prix national d’ «E-mtiaz». 

L’ONE à l’Africa Energy Forum
L’Office national de l’électricité (ONE) a activement participé à l’événement  «Africa Energy Forum», un des principaux forums de l’énergie qui s’est tenu cette année à Lille du 28 au 30 juin. Lors de son intervention intitulée "La vision de l’ONE : être un acteur
principal de l’électricité en Afrique", Younes Maamar, directeur général de l’ONE, a présenté le contexte électrique marocain, ainsi que les grands projets de production que l’Office entend lancer dans un avenir proche. Il a par ailleurs mis l’accent sur le savoir-faire de l’ONE dans les domaines de la production, du transport, de la distribution de l’énergie électrique, et de l’électrification rurale. Savoir-faire que l’ONE entend mettre à profit pour le développement du secteur électrique africain. L’objectif de cet événement, auquel participe un grand nombre de dirigeants d’entreprises électriques africaines, européennes et américaines ainsi qu’un important potentiel de financiers et investisseurs, est de promouvoir l’investissement en énergie électrique dans le continent africain.

Henri Matisse à Casablanca
Après Louis Massignon à Casablanca, André Malraux à Rabat, Jacques Majorelle à Marrakech, Jean Charcot à El-Jadida, Henri Matisse sera la nouvelle école du réseau OSUI-Mission laïque française au Maroc. L’ouverture de ce groupe scolaire est prévue pour la rentrée des classes fixée au 10 septembre prochain. 

Fête nationale de l’Egypte
À l’occasion de la fête nationale de l’Egypte, l’ambassadeur d’Egypte organise une réception dans sa résidence au quartier Souissi à Rabat. Cette réception est prévue le mardi 25 juillet à partir de 19h30.

Western Union offre des bourses
Ils sont treize étudiants du continent à bénéficier d’une bourse offerte par la Fondation Western Union pour les aider à poursuivre leur cursus académique 2005-2006, à l’occasion de ce dixième anniversaire. Les bourses d’une valeur totale de 100.000 dollars ont été octroyées aux meilleurs et désireux de poursuivre leurs études dans une des universités du continent.
Ngaoundéré au Cameroun, Cocody à Abidjan, Al-Akhawayn au Maroc, Obafemi Awolowo au Nigeria, Cheikh Anta Diop ou le CESAG au Sénégal, l’Institut national agronomique en Tunisie ou les Universités du Ghana et de Kinshasa en République démocratique du Congo sont au nombre des établissements retenus ou choisis par ces jeunes boursiers pour l’excellence de leur formation et la qualité de leurs enseignants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *