Télex : Biennale de Marrakech du 16 au 19 décembre

Télex : Biennale de Marrakech du 16 au 19 décembre

Baptisé également Salon d’hiver de Marrakech, cet événement que les organisateurs tentent de pérenniser, se veut un point de rencontres et d’échange entre artistes, collectionneurs et amateurs d’arts aussi bien marocains qu’étrangers, et une occasion pour mettre en lumière la richesse de la scène picturale.

Mise en orbite du 3ème satellite égyptien Nilesat
La compagnie «Egyptian Satellites» (Nilesat) a annoncé avoir mis en orbite début août son troisième satellite «Nile 201». Le satellite a été placé sur une orbite de transfert géostationnaire par un lanceur Ariane 5 depuis le Centre spatial guyanais en Amérique du Sud, précise la société. La construction du satellite égyptien Nilesat 201 avait été assurée par Thales Alenia Space en vertu d’un contrat qui comprend aussi le lancement de l’engin par Arianespace. Le lancement du satellite 201, réalisé avec un investissement de 168 millions de dollars, permettra à l’Egypte, qui domine 60 % du marché arabe, de conserver sa position compétitive dans ce domaine, selon le ministère égyptien de l’Information.

Errachidia : 46 certificats négatifs délivrés
Quelque 46 certificats négatifs pour la création d’entreprises ont été délivrés durant la période allant de mai à juillet 2010 par l’antenne du Centre régional d’investissement (CRI) à Errachidia, basée à la délégation provinciale du commerce et d’industrie. La répartition de ces certificats par secteurs d’activité place le secteur des services en tête avec 27 certificats, suivi du secteur du commerce (9) et du tourisme (4), le reste réparti sur d’autres activités, précise-t-on auprès de la délégation.

Débat sur l’œuvre de Rifaâ Tahtaoui
La Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc abritera le 23 novembre prochain, un colloque sous le thème «Voyage de Tahtaoui au Maroc», à l’initiative de l’Association marocaine pour la recherche en voyage. Cette rencontre, qui sera initiée en collaboration avec le Centre culturel égyptien «Mothmir», constituera l’occasion pour les participants de revenir sur l’œuvre Rifaâ Tahtaoui, qui remonte au 19è siècle, dans la mesure où elle constitue une sorte d’autocritique qui se prête, aujourd’hui encore, à différentes interprétations, indique un communiqué des organisateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *