Télex : Les exportations de produits finis en baisse

Soit une baisse de 4,9 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon l’Office des changes. Ce recul s’explique par la baisse des expéditions de vêtements confectionnés (-6,2 %) et des articles de bonneterie (-14 %). Les produits finis de consommation viennent en deuxième position parmi les groupes de produits exportés avec une part de 20,8 % contre 29,5 % pour la même période de l’année écoulée.

Le Maroc participe à Shell Eco Marathon  
Shell du Maroc a annoncé la participation de l’Ecole Mohammedia d’ingénieurs au Shell Eco‐Marathon. Le Maroc et l’Afrique du Nord seront  ainsi représentés pour la première fois à cette manifestation qui met en compétition plus de 1000  équipes dans le monde, annonce un communiqué de presse de Shell. Ce défi énergétique se tiendra du 6 au 9 mai 2009 à Lausitz en Allemagne. Shell Eco‐Marathon est une compétition qui met au défi des étudiants et  élèves en classes préparatoires ou en écoles d’ingénieurs de construire et tester des véhicules pour déterminer lequel peut parcourir la plus grande distance avec le moins de carburant, poursuit le communiqué.


Conférence de la BMCI sur la volatilité des changes

La BMCI a organisé, mercredi 12 novembre à l’hôtel Hyatt Regency à Casablanca, une conférence-débat sur un thème d’actualité : «Volatilité des changes et stratégies de couverture». Cette manifestation a été marquée par la présence des directeurs financiers et trésoriers de près de 200 clients de grandes entreprises, institutionnels et PME-PMI, indique un communiqué de BMCI. Cette rencontre a été animée par Thami Ghorfi et par des intervenants de qualité.

Colloque sur la coopération maroco-africaine
L’institut des études africaines et la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales à l’université Mohammed V-Souissi organiseront, les 19 et 20 novembre à Rabat, un colloque international axé sur le thème : «la coopération du Maroc avec les autres pays africains».
À travers l’organisation du colloque international, les organisateurs se fixent pour principaux objectifs de dresser le bilan de la coopération maroco-africaine durant les vingt-cinq dernières années et d’engager une réflexion sur les nouvelles perspectives de consolidation des acquis et d’élargissement du champ de la coopération entre le Maroc et l’Afrique dictées par la mondialisation, indique un communiqué de l’institut des études africaines qui est basé à Rabat et qui abritera la rencontre. 

Port d’Agadir : Hausse du trafic des marchandises  
Le volume global des marchandises, ayant transité par le port d’Agadir à fin octobre 2008, a atteint 2.687.533 tonnes (T) contre 2.400.582 T en 2007, soit une hausse de 11,95 %.
Selon un rapport de l’Agence nationale des ports (ANP), le volume des exportations ayant transité par le complexe portuaire d’Agadir au cours des 10 derniers mois de 2008 a augmenté de 29,55 % passant de 573.854 T (2007) à 743.413 T (2008), tandis que celui des importations a bondi de 6,43 % passant de 1.826.728 T (2007) à 1.944.120 T (2008). 

BAM accorde 15,5 MMDH au marché monétaire
Dans le cadre de son intervention sur le marché monétaire, Bank Al-Maghrib a accordé, durant la semaine du 6 au 12 novembre courant, un montant de 15,5 milliards de dirhams (MMDH), au taux de 3,50 %. Un communiqué de l’institut d’émission précise que cette opération a porté sur des avances à sept jours pour une valeur de 14,1 MMDH et une prise de pension à trois jours d’un montant de 1,4 MMDH. Bank Al-Maghrib a accordé également des avances à 24 heures pour un montant de 700 millions DH au taux de 4,50 %.

Les levées brutes du Trésor en hausse de 30,5 %
Les levées brutes du Trésor sur le marché des adjudications ont atteint, au cours de 3ème trimestre 2008, quelque 6,2 MMDH, soit une hausse de 30,5 % par rapport au 2ème trimestre, indique la direction des études et des prévisions financières (DEPF). Ces levées ont concerné essentiellement les maturités à court terme à hauteur de 94,4 % (19,4 % pour les maturités à 13 semaines, 75 % pour les maturités à 52 semaines). Le reste 5,6% étant des valeurs d’une maturité de cinq ans, précise la DEPF dans sa dernière note de conjoncture.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *