Tétouan : Près de 6 millions de dirhams pour restaurer Dar Bomba

Tétouan : Près de 6 millions de dirhams pour restaurer Dar Bomba

L’ouverture des plis de candidature relative à la réalisation de ce projet est prévue le 27 février

Faisant partie de la mémoire historique de Tétouan, plusieurs monuments intra-muros sont destinés à être réhabilités et mis en valeur, dans le cadre de l’ambitieux programme complémentaire de valorisation de la médina. Parmi ceux-ci le site Dar Bomba, dont la création remonte à la deuxième moitié du 18ème siècle par le Sultan Sidi Mohammed Ben Abdallah (1757-1790).

Ce site historique et culturel sera restauré et aménagé pour un investissement global de près de 6 millions de dirhams. Ce qui lui permet de renforcer son positionnement parmi d’autres monuments intra-muros, entourés par les célèbres sept portes (Bab El Oqla, Bab Saaida, Bab Mqabare, Bab Ejjyafe, Bab Nouader, Bab Toute et Bab Remouz), la Kasbah de Jbel Dersa, la mosquée Al Baâcha et le Fondouk Al-Lebbadi. L’appel d’offres pour travaux de restauration et d’aménagement du site Dar Bomba vient d’être lancé. L’ouverture des plis de candidature relative à cet appel d’offres est prévue le jeudi 27 février, dans les bureaux de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN). Ce projet permet de faire connaître aux nouvelles générations l’histoire de cette bâtisse, considérée comme la plus ancienne usine de la Colombe blanche. Elle était destinée à la fabrication d’armes de guerre en vue d’équiper l’armée en canons et obus explosifs pour défendre le territoire national. Il va ainsi contribuer au développement du tourisme culturel, considéré comme l’un des principaux objectifs du programme complémentaire de valorisation de l’ancienne médina de Tétouan. 

Notons que lancé en 2019, ce programme qui nécessite un investissement global de 350 millions de dirhams ambitionne de renforcer le rayonnement culturel de cet espace, classé en 1997 au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco. Il vient compléter d’autres grandes initiatives mises en place depuis 2011 et visant de faire de l’ancienne médina une destination culturelle par excellence et parmi les plus fréquentées des visiteurs aussi bien nationaux qu’internationaux.

S’étalant sur une période allant de 2019 à 2023, les travaux de réalisation de ce projet concernent d’abord la mise en état des édifices menaçant ruine, le renforcement des infrastructures et d’aménagement urbanistique, qui nécessitent dans leur globalité quelque 193 millions de dirhams. Il prévoit, en deuxième lieu, de réhabiliter et de mettre en valeur les sites historiques et culturels intra-muros pour un montant global de 117 millions de dirhams. Ce projet consacre au troisième volet, lié au développement économique, une enveloppe budgétaire de 40 millions de dirhams. Il s’agit, en plus de la construction de parkings, de la création des espaces pour accueillir des activités de commerce et d’artisanat pour une enveloppe de 40 millions de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *