Tétouan : Un an après la mise en service de la société de transport en commun Vitalis

Tétouan : Un an après la mise en service de la société de transport en commun Vitalis

La révision de l’actuel cahier des charges relatif au transport en commun doit se faire afin d’être en adéquation avec les attentes des Tétouanais. C’est ce qu’a affirmé le maire de Tétouan Mohamed Idaamar, lors d’une rencontre communicative, organisée, samedi 6 septembre, autour de la gestion déléguée de ce service public. «Cette rencontre communicative constitue pour nous, en tant qu’autorité délégante, et la société délégataire, une journée d’étude afin d’évaluer la performance de ce service public sous la gestion du nouvel opérateur», a-t-il indiqué.

D’un chiffre d’affaires de 60 millions de dirhams, Vitalis est entrée en service, depuis juillet 2013, pour une durée de dix ans, et ce, avec la possibilité de renouveler une seule fois son contrat avec l’autorité délégante. «La société délégataire emploie quelque 255 personnes, dont 80% sont des chauffeurs. Elle est engagée à assurer la desserte de la ville grâce à une flotte de 87 autobus de nouvelle génération», a affirmé le PDG de Vitalis, Hicham Benmakhlouf.

Parmi les plus importantes recommandations tirées lors de cette rencontre communicative, figure la modernisation du parc d’autobus mis en service à Tétouan. Les participants ont convenu que la totalité de ce parc soit munie de nouveaux équipements dont climatisations, caméras…, et ce pour assurer le confort et la sécurité des usagers et le renforcement de l’actuelle flotte avec l’acquisition de 20 autres véhicules supplémentaires. La mise en place de nouveaux terminus et points d’arrêts de bus à proximité de certains établissements publics les plus fréquentés de la ville, dont l’hôpital de Saniat Rmel, la faculté polydisciplinaire, la gare routière de Tétouan, la cité universitaire Al-Matar, ainsi que les trois facultés de lettres, de sciences et de fondements de la religion.

Il s’agit aussi d’accorder des facilités à un certain genre d’usagers en particulier des personnes à mobilité réduite, le respect des horaires de passage de bus à travers les différents points d’arrêts ainsi que la baisse des tarifs en faveur des usagers des lignes de courte distance.

Il est à noter que les responsables de Vitalis ont annoncé, lors de cette rencontre communicative, une baisse de 50% de tarif pour les étudiants et élèves. «La société délégataire a réagi positivement à la proposition de la mairie de baisser ses tarifs de 50% en faveur des étudiants. Etant donné qu’elle sera compensée par l’autorité délégante avec plus de 5 millions de dirhams», a tenu à préciser M. Benmakhlouf.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *