Textile de maison: Le Maroc représenté à Francfort

Textile de maison: Le Maroc représenté à Francfort

La promotion de l’offre marocaine en textile se poursuit à l’étranger. Après avoir pris part à plusieurs manifestations internationales, les textiliens nationaux représentent le Maroc pour la troisième fois au «Heimtextil». Le Salon du textile de maison de Francfort, qui ouvre ses portes ce mardi, se veut une aubaine pour les professionnels en vue de promouvoir l’offre marocaine de la filière textile de maison et ce à travers l’exposition d’une vitrine de produits variés.

«A cet effet, des espaces d’exposition seront réservés dans des halls différents suivant la nature des produits et seront dotés d’un agencement clé en main en concertation avec les exposants sur le design, les matériaux et les équipements du stand», apprend- on du Centre marocain de promotion des exportations «Maroc Export» qui organise cette mission en concertation avec l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH).

Maroc Export précise par ailleurs que cette participation s’inscrit dans le cadre de la diversification de l’offre exportable nationale de la filière du textile de maison. Elle permet, ainsi, aux professionnels d’avoir un accès direct à des marchés sophistiqués tels que le marché européen qui compte le Maroc parmi ces 5 premiers clients, et ce au même titre que les États-Unis, la Chine, la Turquie et la Suisse.

Lors de la précédente édition de «Heimtextil», les participants marocains ont débouché sur des commandes fermes d’une valeur de 2,6 millions de dirhams. «Ces commandes sont le fruit de 268 contacts professionnels établis par les exposants marocains avec des opérateurs en provenance de la France, l’Allemagne, l’Égypte, les États-Unis, la Roumanie, la Colombie, la Russie et la Chine», explique, à cet effet, Maroc Export.

Notons que le secteur du textile marocain connaît une importante relance. La stratégie d’accélération industrielle accorde une place de choix audit secteur qui a été fortement impacté par les aléas de la crise économique. Trois premiers écosystèmes ont été lancés dans ce sens en février dernier. Ces écosystèmes qui concernent le denim, le fast fashion et la distribution des marques nationales contribueront à la création de 44.300 nouveaux emplois d’ici 2020, représentant ainsi 46 % de l’objectif fixé par ces segments. Au total, 57 projets d’investissement seront réalisés à l’horizon 2020 par les trois écosystèmes. Ils devraient ainsi générer un chiffre d’affaires additionnel de 6,3 milliards de dirhams.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *