Textile : FOTL investit 130 millions d’euros

Textile : FOTL investit 130 millions d’euros

L’américain «Fruit of The Loom» renforce sa présence au Maroc. Il s’apprête à créer une deuxième usine de textile dans la région de Skhirat-Témara, employant près de 2.500 personnes. Ce projet nécessitera un investissement global de 130 millions d’euros.  À cet effet, le Premier ministre Driss Jettou s’est entretenu, mardi 20 mars, à Rabat, avec John Holland, président exécutif du groupe «Fruit of The Loom» (FOTL). Cette entrevue a été consacrée à la présentation du projet relatif à la création de cette unité de textile. Dans une déclaration relayée par l’agence de presse MAP, M. Holland a indiqué que ce «grand projet contribuera au renforcement de la place du Maroc en tant qu’exportateur de textiles au niveau mondial». Les deux parties ont également évoqué le développement que connaît ce secteur au Maroc, selon la même source. FOTL est un leader dans le secteur du textile aux Etats-Unis spécialisé dans la production de tissu pour la confection des tee-shirts, sweat-shirts et joggings. Ce groupe dispose d’une première unité de textile dans la région de Salé qui emploie environ 2.500 personnes. L’année dernière, FOTL a procédé à l’extension de plus de 10.000 m2 de son activité de confection dans son usine installée à Bouknadel.  La convention d’investissement entre FOTL et le gouvernement marocaine a été signée au mois de mai 2005.  Brian Kennedy, le directeur général de FOT-Maroc avait mis l’accent sur «les atouts du Maroc en tant que plate-forme de choix pour l’exportation vers l’Europe et les Etats-Unis». Il a également expliqué que la proximité du Royaume avec l’Europe, ainsi que les accords de libre-échange conclus avec l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis d’Amérique «ont été le fil inducteur, ayant fait trancher la direction générale de FOTL, quant à la délocalisation d’un segment de sa production de la Chine vers le Royaume». Pour rappel, ce groupe avait procédé, à fin 2005, à la fermeture précoce de ses unités de production en Irlande. Des fermetures justifiées par la société par la hausse considérable des coûts de production dans ce pays européen. Pour ce groupe, le Maroc présente des avantages comparatifs pour le secteur du textile. Un secteur qui se trouve sur un trend baissier, selon les récentes statistiques du Haut commissariat au plan (HCP). En fait, et durant ces quatre dernières années, les indicateurs de production dans les secteurs principaux de l’industrie nationale ont suivi un trend haussier, exception faite pour les textiles qui ne cessent de régresser depuis 2003.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *