Timide évolution du trafic aérien au 1er semestre : Plus de 8 millions de passagers aux aéroports du Maroc

Timide évolution du trafic aérien au 1er semestre : Plus de 8 millions de passagers  aux aéroports du Maroc

Le premier semestre de l’année a été marqué par la reprise de l’activité au niveau de l’aéroport de Rabat-Salé. Selon les dernières statistiques de l’office, le trafic est passé en une année de 327.156 à 409.077 passagers, soit une augmentation de 25,04% par rapport à la même période de l’année précédente.

L’activité aérienne au Maroc continue sur sa lancée. Le premier semestre de l’année 2016 confirme cette tendance dévoilant ainsi un trafic aérien en légère croissance. A fin juin, le volume de trafic commercial a affiché une timide évolution, soit 0,31%, comparé à la même période de l’année précédente. Ainsi, plus de 8 millions de passagers ont transité par l’ensemble des aéroports nationaux. Le chiffre exact dévoilé par l’Office national des aéroports (ONDA), dans ce sens, est de l’ordre de 8.289.475 passagers au premier semestre.

Le premier semestre de l’année a été marqué par la reprise de l’activité au niveau de l’aéroport de Rabat-Salé. Selon les dernières statistiques de l’office, le trafic est passé en une année de 327.156 à 409.077 passagers, soit une augmentation de 25,04% par rapport à la même période de l’année précédente. Dans le même contexte, l’aéroport de Dakhla a accueilli, durant le premier semestre de 2016, près de 73.818 passagers marquant une progression de 35,79%. Le trafic aérien observé au niveau de l’aéroport Mohammed V n’a, pour sa part, évolué que de 2,33 %, soit un total de 3.832.548 passagers.

Trafic international : Ralentissement à fin juin

La part du trafic commercial international a connu une légère baisse durant le premier semestre de 2016. Il détient, en effet, une part de 89,4% du nombre global des passagers contre 10,6% pour le trafic domestique. Le nombre des passagers internationaux s’élève donc à 7.408.632 voyageurs, en baisse de 0,14%.
Par faisceau géographique, le trafic de l’Europe, qui est considéré comme le principal marché émetteur détenant une part de 69,34%, n’a pas connu d’évolution. Le passage de 942.622 voyageurs contre 806.739 voyageurs à la même période de l’année précédente traduit une baisse de 2,78%. Un repli qui semble être lié à la baisse enregistrée également au niveau du trafic aérien à destination ou en provenance de la France.

Toutefois, le marché africain et celui de l’Amérique du sud enregistrent une bonne performance. Ils ont enregistré des hausses respectives de 14,73 et 39,89%. L’Afrique représente une part de 6,91% du trafic global, soit 573.019 voyageurs arrivés aux aéroports nationaux à fin juin. Selon l’Office, le trafic en provenance du Moyen et Extrême Orient suit la même tendance. Une progression de 9,12% a été relevée, dans ce sens, illustrant l’arrivée de 633.899 passagers au Maroc durant le premier semestre de 2016

Casa-Paris en tête des meilleures routes aériennes

Malgré la baisse du trafic de passagers entre le Maroc et la France, les liaisons Mohammed V-Paris et Marrakech-Paris restent les principales routes du premier semestre 2016. La première desserte a totalisé plus de 512.698 passagers au moment où la deuxième a transporté 303.614 voyageurs. La liaison Mohammed V-Jeddah garde toujours sa troisième position avec un total de 170.335 passagers à fin juin. Rabat-Paris a connu une hausse contrairement aux routes précitées. Classée quatrième avec 160.433 passagers, elle devance la route Agadir-Paris qui a acheminé au Maroc 138.131 passagers durant les six premiers mois 2016.

Notons que durant cette période, il y a eu 74.793 mouvements d’avions dans les aéroports du Maroc. L’office dévoile, dans ce sens, une progression de 1,31%, comparé à la même période de l’année précédente. L’ONDA explique, à cet égard, que «la part de l’aéroport Mohammed V est de 49,85% de ce trafic, celle de Marrakech Menara est de l’ordre de 19,20%. Agadir Al Massira n’en détient que 7,24%». Concernant le survol, l’ONDA souligne une progression de 9% du trafic des avions commerciaux ayant survolé l’espace aérien marocain, soit 101.966 mouvements.

Par ailleurs, le fret aérien a enregistré durant les six premiers mois de l’année  une croissance de 11,55% par rapport à la même période 2015. Les quantités de marchandises transportées via l’ensemble des aéroports du Royaume sont ainsi passées de 31.096,76 tonnes à 34.689,13 tonnes.

Soukaina Zoubir
(Journaliste stagiaire)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *