Tisli déroule le tapis rouge aux artisans

Tisli déroule le tapis rouge aux artisans

À une semaine de la cérémonie de signature, entre le gouvernement et des représentants du secteur privé, du contrat-programme de la Vision 2015 pour le développement de l’artisanat marocain, le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale annonce son premier plan. Pour booster la filière de la tapisserie, une nouvelle marque de tapis noués mains vient d’être lancée sous le nom de «Tisli». Avec 27 modèles déclinés sous différentes nuances de couleurs, cette première collection compte 120 tapis.
«Avec Tisli, nous, nous intéressons à trois cibles: les touristes, les consommateurs européens des pays proches géographiquement et économiquement du Maroc ainsi que les ménages marocains urbains à fort pouvoir d’achat», a annoncé Adil Douiri, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, hier, mardi 27 février, à Casablanca, lors d’une conférence de presse.
En rappelant que ce secteur a connu depuis 15 ans un déclin continu des exportations, passant de 2 millions de m2 exportés en 1990 à 300.00 m2 en 2005, le ministre a tenu a noté qu’il s’agit bel et bien de programmes détaillés pour le développement de ce domaine.
«Nous sommes dans un pays en voie de développement et notre administration a deux missions essentielles : éclairer l’avenir avec des stratégies et des visions ainsi que d’encadrer les entreprises et les acteurs privés», a ajouté M. Douiri, devant une salle comble rassemblant les divers intervenants dans ce domaine.
Pour Tisli, il y a trois axes primordiaux : tripler le prix de vente pour le faire passer de 20 euros/m2 à 60 euros/m2, tripler les salaires des noueuses pour atteindre 1500 DH au lieu de 500 DH ainsi qu’augmenter les volumes de production à 600.000 m2 exportés au lieu de 300.000 m2 actuellement. Pour la mise en place de cette stratégie sur la période  2007-2015, 57% des 2,8 milliards de dirhams alloués au développement de l’artisanat marocain est consacré à la promotion. Pour le plan de relance du tapis marocain, deux axes ont été définis par le département de tutelle.
Il s’agit d’un appui technique pour la conception du nouveau produit comprenant le volet design et celui relatif à l’amélioration des techniques de production et de finition. Le deuxième axe concerne l’accompagnement pour la promotion et la commercialisation à travers la création d’une marque « Tisli» ainsi que l’élaboration d’une stratégie commerciale.
Une première convention avec un producteur est prévue au mois de mars prochain.
Pour le suivi de ces actions, M. Douiri a annoncé qu’un tableau de bord sera mis en place l’année prochaine pour «mesurer le taux de réussite de ce plan».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *