Tombée de rideau sur le Festival national des oignons d’El Hajeb

Tombée de rideau sur le Festival national des oignons d’El Hajeb

La région couvre 41% de la superficie totale nationale et 62% de la production nationale

Le pari de la valorisation et les défis de commercialisation de l’oignon ont été au cœur du débat à El Hajeb. La région qui a célébré les 19 et 20 octobre la 4ème édition du Festival national des oignons a dédié la journée du vendredi pour débattre des perspectives de développement de cette filière qui occupe la 2ème place de la sole maraîchère. Une journée scientifique a été organisée dans ce sens et à laquelle a pris part Mohammed Sadiki, secrétaire général du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Une rencontre qui traduit clairement l’intérêt accordé par le ministère de tutelle et les professionnels à la filière de l’oignon. Un positionnement qui s’est consolidé davantage grâce aux dispositions du Plan Maroc Vert venu insuffler une nouvelle dynamique à cette culture qui revêt une grande importance aussi bien sur le plan social qu’économique. En effet, des subventions et aides étatiques sont accordées aux agriculteurs, notamment dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA). Cet appui concerne l’aménagement des exploitations agricoles, d’équipement en matériel agricole et en système d’irrigation localisé. En termes de valorisation, un contrat-programme est mis en place dans le cadre du contrat-programme relatif au développement des industries agroalimentaires conclu en avril dernier. Cette feuille de route comprend des incitations pour la construction et équipement des stations de conditionnement pour les produits maraîchers. A noter que l’oignon se veut un produit phare de la région Fès- Meknès. La région couvre 41% de la superficie totale nationale représentant ainsi une superficie de l’ordre de 11.600 hectares. Le volume produit au niveau de la région s’élève à 454.600 tonnes, soit 62% de la production nationale. Le festival national des oignons d’El Hajeb est venu ainsi couronner la contribution de la région à l’activité maraîchère du Royaume. L’événement a pu en peu de temps s’inscrire comme un rendez-vous annuel incontournable aussi bien pour les professionnels que pour les agriculteurs.

Le festival est en effet un carrefour d’échange et d’information qui apporte un nouvel élan au développement de la filière.

L’événement encourage ainsi l’investissement agricole au niveau d’El Hajeb et la zone avoisinante, notamment en termes de valorisation, stockage et commercialisation. Il se veut également une occasion propice pour débattre des outils et mécanisme à mettre en place afin de garantir plus d’innovation et préserver les variétés d’oignon spécifiques à la province. Rappelons qu’en termes de culture maraîchère, l’oignon arrive en second rang, à savoir juste après la pomme de terre. La superficie moyenne annuelle est estimée à 30.000 hectares. 30% de cette superficie est conduite en bour.  six régions sont concernées par cette culture, à savoir Fès-Meknès, Casablanca-Settat, Béni Mellal- Khénifra, Marrakech-Safi, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l’Oriental.

La production nationale de l’oignon porte sur une moyenne de 800.000 tonnes par an.  Le secteur procure près de 5 millions de journées de travail, soit l’équivalent de 18.000 emplois permanents.

 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *