Tombée de rideau sur le Salon national des céréales et légumineuses

Tombée de rideau sur le Salon national  des céréales et légumineuses

Les professionnels des céréales et légumineuses ont relevé le défi. La première édition du Salon national dédié à ces deux filières a été réussie.

La manifestation qui s’est tenue du 12 au 15 octobre à Berrechid a connu une importante affluence des professionnels qui sont venus découvrir les dernières tendances techniques et technologiques en matière de production et de valorisation. Un engouement confirmé par les organisateurs qui ont placé cette première édition sous le thème «Céréales et légumineuses, pour une sécurité alimentaire». La cérémonie de clôture a été présidée par Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, en présence d’une pléiade de représentants du monde agricole dont le président de la Comader, le président de la Chambre d’agriculture de Casablanca-Settat, ainsi que les élus de la région et des acteurs locaux.

Cette participation démontre clairement le rôle que jouent ces deux filières aussi bien sur le plan socio-économique dans le milieu rural qu’en termes de sécurité alimentaire. D’ailleurs, les céréales et légumineuses occupent une place de choix dans le dispositif agricole du Maroc. Le Plan Maroc Vert a accordé un intérêt particulier à ces cultures qui grâce à la dynamique insufflée ont franchi un grand pas en termes de développement, de promotion et d’organisation des acteurs.

En outre, l’organisation de cette manifestation à Berrechid a pour finalité de mettre en relief la place prépondérante qu’occupe la région Casablanca Settat dans ce secteur. Premier  producteur de céréales à l’échelle nationale, la région assure 24% de la production nationale.

La zone de Chaouia représente une production régionale de plus de 26 millions de quintaux sur une superficie de près de 900.000 hectares. Casablanca-Settat est également le deuxième producteur de légumineuses avec 27% de la production nationale. De même, la région est pionnière en termes d’implantation des unités de valorisation. Casablanca-Settat compte ainsi 40 unités de stockage et d’emballage des céréales et légumineuses, 104 minoteries et un large réseau de multiplicateurs de semences.

Un taux de rendement en constante amélioration

Qu’il s’agisse de céréales ou de légumineuses, le département de l’agriculture note un taux de rendement nettement amélioré. En ce qui concerne la filière céréalière, la production céréalière durant les dix dernières années (2008-2017) s’est distinguée par  une production moyenne d’environ 77 millions de Qx/campagne céréalière avec 96 millions Qx pour la campagne 2016-2017, témoignant de la bonne performance du secteur. le rendement du blé dur est passé de 13 Qx/ha (moyenne 2000-2007) à 17,8 Qx/ha (moyenne 2008-2017), celui du blé tendre de 14.2 à 18,7 Qx/ha tandis que le rendement de l’orge est passé de 8,2 à 11,9 Qx/ha. De même, la part des provinces à vocation céréalière s’est nettement renforcée, voire stabilisée dans certaines zones, en l’occurrence Settat, Taounate, Khémisset, Safi, Beni Mellal, El Jadida, Sidi Kacem, Sidi Bennour et Fès. Après 2008, leur part a dépassé 51% alors qu’elle se situait autour de 41% entre 2000 et 2007.

Même constat pour les légumineuses alimentaires dont la superficie moyenne se situe autour de 367.000 hectares, soit environ 4% de la société agricole utile. La production moyenne est de l’ordre de 2,7 millions de quintaux, soit un rendement de 7,3 quintaux par hectare.

La sole des légumineuses est constituée à hauteur de 48% de fèves, 19% de pois chiches, 12% de lentilles et 11% de petits pois.

Financement : une large gamme de produits signée Crédit Agricole

Partenaire principal de l’agriculture marocaine, le Groupe Crédit Agricole du Maroc ne cesse de renforcer ses actions d’accompagnement des  filières céréales et légumineuses et ce en apportant le financement nécessaire aux investisseurs agricoles ou agro-industriels intervenant sur toute la chaîne de valeur desdites filières. Une large gamme de produits est déclinée dans ce sens couvrant tous les maillons de la chaîne des filières des céréales et légumineuses de la production jusqu’à la transformation et la commercialisation.

Citons dans ce sens les offres de financement préférentielles, les services bancaires avantageux ainsi que le conseil et l’accompagnement d’experts du secteur agricole et agro-industriel. Six produits transverses ont été mis au titre de la campagne agricole 2016-2017 au profit des agriculteurs, à savoir Saquii, mécanisation, crédit Achamil, préfinancement FDA, Dayeati et Bidaya.  Concernant la filière céréalière, le Groupe bancaire met à la disposition des agriculteurs producteurs des formules de financement innovantes telles que le produit «Zaria» qui offre un financement adapté et un soutien personnalisé pour optimiser la gestion de l’ensemble des frais de la campagne des cultures céréalières.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *