Total Maroc : des résultats an hausse au premier semestre 2016

Un peu plus d’un an après son introduction à la Bourse de Casablanca, Total Maroc affiche des résultats en hausse à fin juin 2016 ainsi qu’une amélioration des marges pétrolières, a souligné, lundi 26 septembre 2016, à Casablanca le directeur général de la société, Jean-Louis Bonenfant.

Dans un contexte marqué notamment par la décompensation totale des hydrocarbures liquides, la dérégulation des prix des carburants et la libéralisation des importations du butane vrac, Total Maroc a réalisé un résultat net social de 399,8 millions de dirhams (MDH), en progression de 215,1 MDH par rapport au premier semestre 2015, a indiqué M. Bonenfant lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation des résultats semestriels de la filiale Marketing & Services du groupe Total dans le Royaume.

La même tendance haussière caractérise le résultat net consolidé qui s’établit à 402,6 MDH au titre du semestre écoulé, contre 145,9 MDH au 30 juin 2015, a-t-il relevé, notant que les ventes semestrielles de la société atteignent 675 kt, contre 621 kt une année auparavant, soit une progression de +8,7%.

Cette performance est notamment due au fort développement des ventes de carburants, en particulier sur le réseau de stations-service (impact des 16 ouvertures en 2015, de celles de 2016 et de l’arrêt du flux informel de produits importés illégalement dans l’Oriental), outre l’attractivité de la nouvelle identité visuelle des stations-service, déployée dans 244 stations à fin juin 2016.

Elle est également attribuable à l’introduction de nouveaux produits et concepts à « forte valeur ajoutée », l’impact du taux d’imposition réduit à 23,25% lié à l’introduction en bourse de la société (29 mai 2015), ainsi que l’amélioration des marges pétrolières.

Ce niveau de résultats va permettre à la Compagnie de financer la poursuite du programme ambitieux d’investissements pluriannuel, qui a atteint plus de 950 MDH sur la période 2014-2016, particulièrement en logistique, de faire face à la charge financière liée à l’augmentation des stocks de sécurité, ainsi que d’envisager la distribution d’un dividende en légère augmentation, a précisé le DG de Total Maroc.

Présent au Maroc depuis 1927, Total Maroc est le troisième acteur de la distribution de produits et services pétroliers dans le pays, avec une part de marché estimée à 11%.

Présente sur l’ensemble du marché des produits pétroliers: réseau de stations-service, clients industriels, lubrifiants, aviation, GPL et logistique, la société génère près de 600 emplois directs et plus de 4.000 emplois indirects, commercialise 1,3 millions de tonnes de produits pétroliers chaque année et compte près de 300 stations-service à travers tout le pays, dont neuf autoroutières.

Depuis le début de l’année, le titre de Total Maroc, qui figure dans le top 10 des plus importantes capitalisations de la Bourse de Casablanca, s’apprécie de 87,14%, contre une ascension de 94,21% une année auparavant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *