Total Maroc : un résultat net de 145,9 millions de dirhams

Total Maroc : un résultat net de 145,9 millions de dirhams

Pour sa première communication financière, depuis son introduction à la Bourse de Casablanca, Total Maroc a annoncé des résultats plutôt satisfaisants. «Nos résultats au premier semestre 2015 sont en ligne avec le business plan que nous avions présenté lors de notre introduction en Bourse en mai 2015, avec des ventes en progression de 3,5%», a résumé Arnaud Le Foll, directeur général de Total Maroc, lors d’une conférence de presse pour annoncer les résultats semestriels du distributeur des produits pétroliers, tenue, hier, mercredi 30 septembre, à Casablanca.

C’est ainsi que près de quatre mois après son introduction en Bourse de Casablanca (mai 2015), le Groupe Total Maroc annonce ses premiers résultats au titre du premier semestre de l’année 2015. Il en ressort donc que le résultat net social de Total Maroc au 30 juin 2015 s’établit à 184,7 millions de dirhams, contre 179,8 millions de dirhams pour la même période de l’année 2014, soit une progression de 5 millions de dirhams. «Cette performance a été réalisée alors même que les frais engagés dans le cadre de l’introduction en Bourse (IPO) ont été inscrits en totalité sur le 1er semestre 2015, pour un montant global de 35 millions de dirhams. Il est à noter que cette réalisation est principalement due, d’un côté, à une augmentation de la marge brute avec, notamment, la hausse des volumes, et de l’autre, à une baisse notable des frais financiers liée à l’arrêt des subventions sur les hydrocarbures liquides», a expliqué M. Le Foll. Cependant la tendance n’est pas la même en matière de résultats consolidés. En effet, le résultat net consolidé du 1er semestre 2015 s’est chiffré à 145,9 millions de dirhams, contre 169,4 millions de dirhams au cours de la même période de l’exercice précédent. «La baisse de notre résultat net consolidé, évaluée à 23,4 millions de dirhams, est due aux retraitements IFRS sur couverture de change en recul de 17,7 millions de dirhams et sur impôt différé en baisse de 7,4 millions de dirhams. A noter, également, l’impact des frais IPO de 2 millions de dirhams sur le contributif des filiales consolidées», a rappelé le directeur général de Total Maroc.

Par ailleurs, conformément aux prévisions communiquées lors de son introduction en Bourse, le Groupe Total Maroc confirme, par ces réalisations, le niveau de performance annoncé. «Grâce à la bonne exécution de notre plan d’investissement, notamment en capacité d’importation et de stockage, nous avons réussi à sécuriser l’approvisionnement de notre réseau de stations-service et de nos clients malgré l’arrêt de la production de la raffinerie Samir. D’ailleurs, Total Maroc peut vivre sans la Samir», a affirmé M. Le Foll.

Et de poursuivre, «il faut également noter que les subventions sur les produits pétroliers liquides ont été totalement supprimées, seule subsiste, depuis le 1er janvier 2015, la compensation sur le GPL conditionné». C’est ainsi que toutes activités confondues et dans cette conjoncture de résilience face aux imprévus, les ventes de Total Maroc sont ressorties, au premier semestre 2015, en progression de 3,5% par rapport à la même période en 2014.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *