Toujours plus de contenus pour le mobile

Les principaux acteurs des télécoms, d’Internet et des médias sont réunis à partir d’hier lundi au congrès mondial de la téléphonie mobile de Barcelone, avec comme ambition de trouver toujours plus de contenus pour cet objet, plus assez rentable quand il ne sert qu’à téléphoner. Les patrons des plus grands opérateurs et équipementiers mobiles sont attendus à ce rassemblement annuel, qui doit accueillir jusqu’à jeudi 1.200 entreprises et quelque 60.000 personnes, dont de nombreux patrons: Vodafone, avec Arun Sarin, China Mobile (Wang Jianzhou) ou encore Nokia (Olli-Pekka Kallasvuo). Les secteurs des médias, de l’internet ou de l’informatique seront aussi représentés, avec Yahoo!, Microsoft, Facebook, BBC ou encore MTV. Ne manque finalement qu’Apple, grand absent du congrès alors qu’il a fait l’actualité en 2007 en lançant son iPhone. Ils se pencheront sur une subtile équation: quels contenus peuvent séduire les utilisateurs de téléphone mobile pour les inciter à dépenser plus? En effet, face à une concurrence effrenée, les opérateurs ont dû réduire leurs tarifs de communications et donc leurs marges. Il sera donc encore question de "convergence", ou l’art de mélanger dans un même appareil la téléphonie, la musique, la télévision, l’internet ou encore les jeux vidéos. Dans ce domaine, les partenariats se multiplient, et le congrès pourrait être l’occasion de nouvelles annonces. Au menu de ces quatre jours, la publicité et la navigation GPS sur mobile sont également deux pistes prometteuses. On pourrait penser que cette recherche de contenus lucratifs vaut surtout pour les pays occidentaux, où l’institut Strategy Analytics table sur un tarissement de la demande en 2008. En réalité, même dans les pays en développement, il est déjà question de contenus. Certains services y sont déjà très populaires, comme le transfert d’argent par mobile. Ces questions interviennent dans un secteur du mobile et de l’internet particulièrement chahuté: tandis que Microsoft a lancé une offre de rachat sur Yahoo!, Motorola vient d’annoncer qu’il pourrait se délester de ses téléphones après la chute de sa part de marché. Par ailleurs, Telefonica a pris le contrôle, avec un consortium, de Telecom Italia, et Orange a vendu ses activités aux Pays-Bas à Deutsche Telekom.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *