Tourisme : 11,5 millions DH pour Marrakech

Tourisme : 11,5 millions DH pour Marrakech

Onze millions et demi de dirhams pour la promotion de Marrakech. C’est l’objet de deux conventions signées, vendredi 9 février, entre le Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) et le Conseil de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz. La première convention a été conclue entre le CRT et le Conseil de la région et porte sur la promotion du tourisme régional, la mise en place d’un Plan de développement régional (PDR) ainsi que la promotion de l’arrière-pays de la cité ocre. D’un coût global de l’ordre de 3 millions de dirhams, cette convention est d’une durée d’une année. La seconde convention lie le CRT à l’ONMT et concerne la promotion du tourisme régional et l’animation de la ville. Une enveloppe budgétaire de l’ordre de 8 millions de dirhams, dont 3,5 million de dirhams consacrés aux festivals, sera allouée à ce programme.
La cérémonie de signature a été marquée par l’annonce des statistiques de 2006.  Le CRT annonce ainsi une croissance de + 7 % par rapport à 2005 avec 1,5 millions d’arrivées et 5,7 millions de nuitées.
«Il est à signaler qu’avec 66 % le taux moyen d’occupation des hôtels classés a accusé un léger recul de trois points. Cette contre performance trouve son explication dans la mise en service d’une capacité additionnelle commercialisable importante et une nouvelle catégorie de mode d’hébergement tels que les maisons d’hôtes, les COS et les appartements meublés», souligne Abdellatif Kabbaj, président du CRT de Marrakech.
Saisissant cette occasion qui a réuni les professionnels du secteur dans la ville, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Adil Douiri, et le directeur général de l’ONMT, Abbas Azzouzi, le wali de la région Mounir Chraïbi a levé le voile sur ses « inquiétudes » concernant le développement touristique de Marrakech.
«Mes inquiétudes concernent trois volets : l’utilisation de l’eau, la circulation dans la ville et l’animation», précise-t-il.
Pour rationaliser la consommation de l’eau potable dans l’hôtellerie, il est question d’installer des stations de traitements d’eaux usées dans les hôtels. Pour remplir une grande baignoire, de 1,5 m3 à 2 m3, il faut 1500 à 2000 litres. Au CRT, on appelle les législateurs à alléger les normes de classement des hôtels pour les adapter aux nouvelles dispositions relatives à l’économie d’eau.

De la télé au Net

La cérémonie de signature de ces deux conventions a été marquée par le lancement du portail électronique du CRT de Marrakech : www.tourisme-marrakech.org et Marrakech TV.  La vocation de ce site est de promouvoir la destination Marrakech et sa région auprès des internautes (touristes, chercheurs d’informations, étudiants) tout en respectant les exigences de la facilité d’accès, l’ergonomie et la fiabilité des données. Pour Marrakech TV, il s’agit de programmes qui seront diffusés dans les chambres des hôtels. Et c’est Digital Video Productions, société française spécialisée dans la production audiovisuelle, qui chapeaute ce projet. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *