Tourisme à Al Hoceima : Une feuille de route pour relancer la destination

Tourisme à  Al Hoceima : Une feuille de route pour relancer la destination

Le secteur a fait l’objet d’une réunion entre le ministère de tutelle et les acteurs locaux

Inciter les touristes à renouer avec la destination d’Al Hoceima et écouter les professionnels du secteur. Ce sont là les deux principaux objectifs de la réunion qui s’est tenue lundi au siège de la province. Dans son allocution introductive, le gouverneur fraîchement nommé, Farid Chourak, a fait part de sa totale disponibilité à écouter les différentes parties prenantes. Pour sa part, le ministre du tourisme, Mohamed Sajid, a annoncé que son département étudie la possibilité d’ouvrir deux lignes aériennes vers la ville d’Al Hoceima, à savoir Casablanca-Al Hoceima et Tanger-Al Hoceima. Un appel également a été fait pour créer une cellule de réflexion entre le ministère et les acteurs du tourisme local afin de trouver des solutions concrètes et en concertation avec l’ensemble des acteurs. Pour le développement touristique d’Al Hoceima l’ambition est de construire une nouvelle destination niche sur le bassin «ultra-concurrentiel» de la Méditerranée. Dans cette perspective, il s’agit de positionner la région sur des activités de niche à forte valeur ajoutée. Pour ce faire, il est question d’exploiter le potentiel touristique du patrimoine naturel. Il a également été annoncé la mise en place d’une commission pour mettre en œuvre des mesures urgentes afin de faire revivre le tourisme dans la ville. M. Sajid a en outre fait part de la mobilisation de son département afin de concevoir avec les acteurs concernés une baisse des taxes pour encourager les vols vers la destination en question.

Pour sa part Jamila Moussali, secrétaire d’Etat chargée de l’artisanat et de l’économie sociale, a mis en avant l’économie sociale et les projets de formation créateurs de revenus et d’emploi, ce que le ministère est en cours de mettre en œuvre à travers les projets visant les coopératives et les espaces permanents d’exposition pour les artisans. Quant à Lamia Boutaleb, secrétaire d’Etat chargée du tourisme, elle a annoncé que cette semaine le ministère va lancer une campagne pour la promotion de la destination Al Hoceima. L’occasion pour la ministre de rappeler que l’offre en hébergement classé de la ville a enregistré une hausse de 143% entre 2010 et 2016.

Pour sa part, Abdellatif Kabbaj, président de la Confédération du tourisme (CNT), a fermement urgé les professionnels de se mobiliser pour faire revivre le tourisme dans la région et rendre la destination plus compétitive. Il a également appelé à doter la région de plus de lignes aériennes qui permettront d’attirer les touristes aussi bien au niveau national qu’international.

L’appel à la rescousse lancé par les acteurs locaux

C’est un appel franc et sans concession qu’ont lancé les professionnels du secteur et les acteurs locaux de la province pour sortir la région de l’impasse qu’elle connaît actuellement. Au cours de cette rencontre, les professionnels locaux ont exprimé leur souhait d’adapter l’offre Al Hoceima aux exigences du tourisme mondial et accompagner cette offre par la mise à niveau d’autres secteurs, à savoir la santé, les infrastructures et l’équipement pour renforcer l’attractivité de la ville et sa compétitivité. A leur tour, les professionnels ont appelé les responsables présents à mettre en place des mesures afin de contrôler l’affichage des prix. Ils ont de même appelé à la création de centres de formation pour une ressource humaine plus avisée à la qualité du service.

Pour leur part, les élus locaux ont appelé à promouvoir le tourisme de montagne, mettre en lumière le patrimoine local et mettre en œuvre les projets touristiques programmés pour la ville. Enfin pour ces derniers il est nécessaire de baisser les prix des vols et de diversifier l’offre vers la destination Al Hoceima. 

Zouiten énumère les actions à engager dans la province

Acteur principal de la promotion de la destination Maroc, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) place la province d’Al Hoceima au cœur de ses priorités. Abderafie Zouiten, directeur général de l’ONMT, a dans ce sens dévoilé la vision de son département pour promouvoir la destination d’Al Hoceima et ses environs. La feuille de route déclinée par l’Office se déploiera en deux temps. A court terme, Abderrafie Zouiten a énuméré deux principales actions. Il s’agit en effet d’organiser un éductour pour les agences de voyages nationales dans la région. De même une rencontre avec les professionnels d’Al Hoceima aura lieu incessamment en vue de créer des packages de voyage dédiés à cette destination. En vue de mettre en avant la région, l’ONMT lancera très prochainement la campagne de communication nationale d’été. A moyen terme, l’ONMT prévoit d’organiser un voyage à Al Hoceima durant lequel les médias et tour-opérateurs internationaux découvriront les atouts de la destination. De même, l’Office compte relier la province aux principales villes européennes à travers des vols directs avec des tarifs attractifs. Al Hoceima sera également présente dans les grands événements touristiques du monde, notamment à travers une présence visuelle aux salons internationaux. En parallèle aux actions à engager, Abderrafie Zouiten a par ailleurs recommandé aux professionnels de mettre en place une association dynamique en vue de développer un produit de qualité. Ceci répondra pleinement au grand besoin en investissement dans la province, notamment en termes de capacité hôtelière et d’animation.

La province ne manque pas d’atouts

La ville bénéficie d’atouts indéniables. C’est le constat fait par les acteurs locaux et les responsables présents lors de cette réunion. Dans cette perspective, le ministère du tourisme a souligné que la région dispose d’une capacité de 1.700 lits qu’il prévoit d’augmenter à 3.200 à l’horizon 2020.

Quant à la desserte aérienne, la région dispose d’une liaison aérienne hebdomadaire depuis Bruxelles en Belgique, et de deux liaisons de partance des Pays-Bas.

La région est également servie par une ligne aérienne reliant Casablanca à Al Hoceima 3 fois par semaine via Tétouan. Pour la liaison terrestre, des travaux sont en cours pour la voie expresse reliant Taza à Al Hoceima. Ce trajet passerait de 5 heures à moins de 2 heures. Par ailleurs, le conseil provincial créé il y a 3 mois vise à donner plus de visibilité à la ville dans le cadre du programme de promotion de la destination Al Hoceima. Quant au marché ciblé, plus de 15.000 MRE sont attendus chaque année dans le cadre de l’opération Marhaba. Le ministère annonce dans ce sens l’offre «Visitons Al Hoceima» pour promouvoir le tourisme vers cette destination. Enfin, le ministère de tutelle dit vouloir adapter l’offre touristique d’Al Hoceima à la demande en évolution. Ainsi, l’infrastructure hôtelière de la ville sera renforcée durant les 3 prochaines années, avec des projets de villages touristiques et résidences touristiques ou hôtelières d’une capacité supplémentaire de 1.462 lits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *