Tourisme : Airbus s’implante en Chine

Le constructeur européen Airbus mise sur l’implantation en Chine de sa ligne d’assemblage d’A320, annoncée jeudi en même temps qu’une commande d’avions, pour rattraper son rival américain Boeing dans un pays dont la flotte civile pourrait quadrupler en vingt ans. Dans la lutte que se livrent les deux avionneurs, Airbus vient de marquer un point, remportant une commande de 150 appareils A320 qui porte le total des commandes chinoises depuis un an à 300, soit le double exactement de ce que Boeing a vendu à la Chine depuis novembre 2005.
Aucun détail financier n’a été donné jeudi mais en décembre dernier, les 150 A320 commandés représentaient environ 9,7 milliards de dollars au prix catalogue, purement indicatif. C’est à l’arraché qu’Airbus a conclu ce nouveau contrat, négocié de haute lutte par son président Louis Gallois et ce jusqu’à la dernière minute – la cérémonie de signature jeudi de différents contrats franco-chinois à l’occasion de la visite d’Etat du président français Jacques Chirac. Selon une source gouvernementale qui a requis l’anonymat, la France avait d’ailleurs subordonné le sort de la chaîne d’assemblage de Tianjin (nord) à une nouvelle commande, même si Louis Gallois démentait jeudi tout «marchandage», préférant se féliciter d’une nouvelle «étape de la coopération entre les industries chinoise et européenne». Le constructeur compte sur cette première chaîne d’assemblage hors d’Europe -sa troisième avec Toulouse et Hambourg- pour se développer en Chine, où Boeing lui vole encore la vedette avec 60% de parts de marché alors que lui-même vise 50% d’ici à 2013. «Il est clair que fabriquer des avions en Chine fera que les Chinois auront une incitation plus forte à les acheter», a estimé Louis Gallois. «Pour être présent commercialement, il faut être présent industriellement, cela veut dire travailler avec les Chinois», a-t-il ajouté. Boeing ne renierait pas cette stratégie.

Joëlle Garrus (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *