Tourisme : Alpitour veut promouvoir le Maroc en Italie

Tourisme : Alpitour veut promouvoir le Maroc en Italie

C’est Alpitour World qui va promouvoir la destination Maroc en Italie durant les trois années à venir. Ce groupe italien a signé, vendredi 9 février, à Marrakech, un accord de partenariat avec le gouvernement marocain pour 2007-2009.
Cet accord de co-marketing a été signé par le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Adil Douiri, le ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab, le directeur général de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), Abbas Azzouzi, et le président du groupe Alpitour, Daniel Winteler.
Créé en 1947, Alpitour appartient à IFIL Investments, société italienne d’investissement du groupe Agnelli.  Les Agnelli, rappelle-t-on, sont une famille d’industriels turinois, dont le cœur de métier est l’automobile, avec notamment Fiat et Ferrari. Cotée sur le marché italien, IFIL Investments est un holding qui gère un portefeuille d’investissements d’une valeur de 5 milliards d’euros, comprenant des participations dans Fiat, Worms & Cie, La Rinascente, Sanpaolo IMI, Alpitour et la Juventus. Alpitour se présente comme le leader de l’activité touristique en Italie avec 2 millions de clients enregistrés l’année précédente.
«Nous avons choisi le meilleur partenaire en Italie. Nous sommes ravi de travailler avec eux. Il faut rappeler qu’Alpitour possède une compagnie aérienne», lance M. Douiri, lors de la cérémonie de signature.
En effet, cet accord prévoit la desserte par Alpitour, à travers sa propre compagnie aérienne «Neos» ainsi que les compagnies partenaires Atlas Blue et RAM, au départ de Marrakech, Oujda et Essaouira. La capacité prévue pour 2007 est de 33.000 sièges, équivalant trois fréquences par semaine, et devra passer à 53.000 sièges à la fin de l’année 2009, soit huit fréquences par semaine. Pour le nombre de clients, il passera de 20.000 actuellement à 44.000 clients vers la fin de l’année 2009. «Il est question de créer de nouvelles lignes aériennes notamment pour Saïdia et Essaouira. Avec Neos et Atlas Blue, les fréquences vont augmenter avec une répartition des passagers de 50 % pour chaque compagnie aérienne», note M. Ghellab.  En 2006, ce sont 140.923 touristes italiens qui ont visité le Maroc.  Pour le trafic aérien à partir de l’Italie, il est passé de 333.000 en 2003 à 513.000 passagers en 2006, soit une progression annuelle de 15,5%. Pour cet accord triennal, des réunions d’évaluation des actions engagées sont programmées tout au long de la période de ce partenariat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *