Tourisme au Maroc : Un renversement de tendance pour Marrakech à fin juin

Tourisme au Maroc : Un renversement de tendance pour Marrakech à fin juin

La destination Marrakech brille sur la carte touristique du Maroc. La ville ocre reprend des couleurs après une activité touristique fortement affaiblie par la crise économique l’année précédente. Les six premiers mois de l’année dévoilent un nouveau Marrakech, une ville dynamique et diversifiée.

Sur la période allant de janvier à juin 2013, la destination a réalisé une hausse de 21% des arrivées. La croissance a également été au rendez-vous pour les nuitées qui se sont inscrites en hausse de 17% fixant ainsi le taux d’occupation à 53% contre 44% observés au titre du premier semestre de l’année précédente. La reprise de l’activité touristique de Marrakech est confortée premièrement par la faiblesse des destinations concurrentes.

Viennent ensuite la diversification de l’offre à travers l’implantation de nouvelles unités, l’arrivée de nouvelles enseignes internationales ainsi que l’ouverture de nouveaux palais de congrès, de nouveaux golfs et l’instauration d’un nouveau concept. Il faut dire que la promotion commerciale de la destination a été renforcée depuis le début de l’année.

Une communication plus agressive a été établie par les professionnels présents dans les différentes manifestations du monde et des roadshows organisés dans les marchés potentiels. En termes de marché, la reprise a concerné tous les partenaires à l’exception du marché espagnol qui peine à sortir de sa récession.

En revanche, le marché allemand a réalisé une croissance de 27%. Marrakech fait de ce marché une priorité pour la saison 2013-2014. Plusieurs actions ont été entreprises à cet égard, notamment au niveau de l’aérien, soit 20 vols par semaine pour Marrakech. Le marché britannique a, quant à lui, réalisé une croissance de 19% contre des performances de 11% pour l’Italie, de 41% pour la Scandinavie, de 31% pour la Suisse et de 100% pour la Hollande. 

Le marché français et le marché interne ont enregistré pour leur part des croissances respectives de 12 et 17%. Par ailleurs, l’activité du Mice est revenue plus forte durant avril, mai et juin. La ville ocre a abrité en cette période des événements de grande envergure, en l’occurrence les assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, le Congrès mondial de l’éducation à l’environnement et la Conférence diplomatique des Nations Unies pour les non-voyants. En revanche, le potentiel de Marrakech dépasse de loin les résultats énumérés. Près de la moitié de la capacité litière de la ville reste disponible au moment où les opérateurs tablent sur un taux de 65% d’occupation à court terme. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *