Tourisme: Baisse de 5% du chiffre d’affaires de Risma

Le ralentissement de l’activité touristique commence à avoir un effet négatif sur la rentabilité des établissements opérant dans le secteur. Risma, l’unique groupe coté à la Bourse de Casablanca, confirme bien ce constat.

Les comptes arrêtés à fin décembre dévoilent un bilan sombre. Les indicateurs se sont placés pratiquement en retrait reflétant clairement le contexte morose du marché touristique national.

En dépit de cette conjoncture, le Groupe hôtelier a consolidé son positionnement sur le marché, gagnant 24 points en 2015. Le taux d’occupation de Risma a ainsi atteint les 64% au moment où celui du marché touristique national s’est situé autour de 40%. Toutefois, Risma a débuté 2015 par une fermeture.

La sortie de Sofitel Fès a été effective au 1er janvier faisant perdre 47 millions de dirhams au segment luxe et haut de gamme du groupe. Ce dernier s’est établi à fin 2015, en retrait de 53 millions de dirhams, passant ainsi d’une valeur de 1,11 milliard de dirhams à 1,05 milliard de dirhams. Le segment milieu de gamme représenté par deux signatures (Novotel et Mercure) a enregistré une perte de 9 millions de dirhams, soit des gains de l’ordre de 121 millions de dirhams contre 130 millions de dirhams une année auparavant.  Les établissements «Ibis» ont réalisé à fin décembre un chiffre de l’ordre de 296 millions de dirhams contre 316 millions de dirhams l’année passée. Le repli du segment économique est estimé à 20 millions de dirhams.

Compte tenu de la baisse des recettes générées par l’ensemble des segments, Risma a réalisé à fin 2015 un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,47 milliard de dirhams, en baisse de 5% par rapport à l’exercice 2014.
A cet effet, l’excédent brut d’exploitation consolidé s’est situé autour de 381 millions de dirhams, perdant ainsi 12% en glissement annuel. Sa marge a reculé de 2% points pour atteindre les 26% à fin décembre.

Le résultat net social a également affiché une variation négative. Comparé à l’exercice 2014, il s’est élevé à moins de 83 millions de dirhams contre 53 millions de dirhams une année auparavant. «Cette perte est principalement due à l’ajustement comptable de moins de 124 millions de dirhams relatif à la correction comptable des irrégularités constatées sur un complexe hôtelier du groupe», commente le groupe dans sa communication financière. Se référant à Risma, le résultat net consolidé s’est inscrit en ligne avec le résultat net social. Il est estimé à moins de 71 millions de dirhams. «Le résultat net consolidé est en retrait de moins de 147 millions de dirhams par rapport à celui publié lors de la note d’information 2014», note Risma. Le groupe attribue cet écart, entre autres, à la baisse d’activité en consolidé et dont l’impact est mesuré à moins de 50 millions de dirhams. La cession de réserves foncières a eu, pour sa part, un impact de 84 millions de dirhams. Pour 2016, Risma capitalise sur le segment économique. Le Groupe prévoit la construction de trois Ibis, notamment Ibis Rabat Agdal, Ibis Abdelmoumen et Ibis Casablanca Gare.  Aussi, Risma maintiendra son engagement pour améliorer sa rentabilité, notamment en s’appuyant sur une démarche axée sur la maîtrise des équilibres financiers et l’optimisation du portefeuille d’actifs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *