Tourisme durable : Marocains et Belges s échangent les expériences

Tourisme durable : Marocains et Belges s échangent les expériences

Offrir aux professionnels belges et marocains de réelles opportunités d’affaires. Tel est le désir partagé entre la Chambre de commerce belgo-luxembourgoise au Maroc et la Fédération nationale du tourisme en organisant, jeudi 12 septembre à Casablanca, un séminaire sur le «Tourisme durable : défis et potentiels». Cet événement était, entre autres, l’occasion, pour Lucien Leuwenkroon, président de ladite Chambre, de mettre l’accent sur les initiatives prises par la Belgique en matière de tourisme durable.

Celui-ci est, selon ses dires, «un enjeu majeur, au cœur des objectifs de développement touristique de nombreux pays dont la Belgique qui plaide pour la promotion d’initiatives d’un tourisme responsable plaçant la personne humaine au centre de toute action de développement et respectant son environnement naturel et son héritage culturel». Le Maroc, lui, occupe une place de choix dans le cadre de ces objectifs fixés par ses amis belges. Dans ce sens, M. Leuwenkroon a loué les initiatives entreprises par notre pays afin de développer le secteur: «Le Maroc s’est engagé dans une stratégie de développement touristique volontariste susceptible de déclencher une dynamique de développement durable et intégré».

Une stratégie qui a été détaillée, lors de cette rencontre, par Mehdi Taleb, directeur de la réglementation, du développement et de la qualité auprès du ministère du tourisme. Cette vision est axée autour de six programmes structurants. Il s’agit du Plan Azur 2020 qui est si cher au ministre du tourisme, Lahcen Haddad. Ces programmes englobent également l’éco/développement durable, le patrimoine et héritage, l’animation, sports et loisirs, les affaires, bien-être et santé et le tourisme interne-Biladi.

Quant au développement du tourisme durable, il est basé sur une approche visant, selon le ministère, à instaurer une démarche intégrée de durabilité tout le long de la chaîne de valeur touristique. Ceci à travers le monitoring de la durabilité en mettant en place un dispositif de pilotage et suivi de la durabilité dans le tourisme et le renforcement de la réglementation environnementale. A cet effet, le ministère de tutelle envisage d’organiser en septembre 2014 un atelier national de présentation du 1er rapport de suivi de la durabilité touristique au Maroc et le 4ème symposium international du tourisme durable au Maroc en mars 2014.   

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *