Tourisme : Fadesa s’adjuge Saïdia

De toutes les stations balnéaires à créer dans le cadre du Plan Azur, celle de Saïdia présente un intérêt particulier. D’abord, pour son rôle dans le désenclavement et la dynamisation d’une région littéralement laissée pour compte qu’est l’Oriental. Ensuite, par l’étendue à la fois du chantier en création et celle de l’entreprise qui était candidate pour l’aménagement du site. C’est désormais chose faite. Fadesa Maroc, filiale du groupe espagnol Fadesa qui a entamé ses activités au Maroc il y a deux ans, vient de s’adjuger ce projet pour l’aménagement duquel elle était la seule candidate en lice. «L’adjudication nous est d’ores et déjà attribuée. Les termes détaillés du contrat sont en cours de négociation, la signature est prévue prochainement», indique Aziza Tirraf, responsable commerciale au sein du groupe. Prévu sur une surface brute de 614 ha, avec une capacité totale de 27.544 lits, le site de Saïdia est l’un des plus ambitieux projets que comprend le Plan Azur. Le programme d’aménagement comprend 8 hôtels, 6 villages de vacances, 7 résidences touristiques, un port de plaisance et 3 golfs, ainsi que des zones sportives, d’animation et de loisirs. De quoi revaloriser toute une zone qui a longtemps fait partie d’un Maroc oublié. C’est l’occasion également pour le groupe de marquer son territoire dans un marché marocain fraîchement conquis mais pour lequel le groupe développe de grandes ambitions. Le groupe immobilier galicien a débuté ses activités dans le Royaume en 2001 avec un projet de 1543 logements à Rabat (le lotissement Jenane Ennahda), suite à un appel d’offres international lancé la même année. S’en est suivi un projet d’à peu près 1200 logements dans la région d’Agadir. A cela, s’ajoutent plus de 2500 logements sociaux dans les quatre coins du pays. Le groupe est présent notamment dans les villes de Casablanca, Marrakech, Rabat, et Agadir. Fadesa est le premier groupe de promotion immobilière en Espagne, avec plus de 30. 000 opérations rien qu’en Espagne. Avec des capitaux 100% privés, la société a axé, selon son P-DG Manuel Jove Capellán (www.fadesa.es), tous ses efforts sur le Maroc en 2001. Une tendance renforcée selon lui par «la confiance que les groupes financiers Morgan Stanley et Caja Espana ont placé en notre société». Des groupes qui ont rejoint Fadesa en novembre de la même année. Aujourd’hui, Fadesa dispose de 16 bureaux à travers le territoire espagnol, en plus de ses deux bureaux au Maroc et au Portugal. Durant l’année 2002, Fadesa a enregistré, par rapport à 2001, une augmentation de l’ordre de 91% de son turnover qui a atteint 453 millions d’euros. Avantage concurrentiel majeur : des projets clefs en main. Sa présence renforcée au Maroc tombe à un moment où le pays est en voie de créer de nouvelles infrastructures hôtelières. Il s’agit, entre autres projets, du Plan Azur qui comprend l’aménagement de 5 sites touristiques principaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *