Tourisme : Forte présence de la CDG dans la région de Fès

Tout le monde est aujourd’hui conscient que le Maroc ne peut garder les mains croisées et espérer que son tourisme connaisse le degré de développement auquel il aspire. Ce constat acquiert davantage de valeur compte tenu des richesses culturelles, naturelles et historiques, dont dispose le pays mais qu’il n’arrive pas à exploiter à leur juste valeur. La région de Fès, pour ne prendre qu’elle en exemple est l’exemple édifiant d’un tel état des lieux.
Connue pour être la ville spirituelle et culturelle du Maroc et ce à l’échelle internationale, force est de constater que Fès reste peu connue en sa qualité de ville à proximité de laquelle existent deux importantes stations thermales, à savoir Sidi Harazem et Moulay Yacoub. Même su le plan national, peu d’intérêt était accordé à la réhabilitation et à la rénovation de ces deux stations. Mais aujourd’hui, c’est sur un autre ton que le ministère du tourisme et l’office national du tourisme parlent de ces deux sites. Lundi 20 mai, la CDG (Caisse de Dépôt et de Gestion) venait de procéder à l’inauguration officielle de son hôtel Sidi Harazem dont la gestion est assurée par la chaîne Park Inn. Cet hôtel avait fait l’objet d’une rénovation dont les travaux ont été finalisés en octobre 200, exigeant un montant d’investissement de l’ordre de 21 millions de DH. Cet hôtel classé quatre étoiles, bâti sur une superficie de presque 11.000 m2, comprend 60 chambres, une piscine et un espace vert. Les travaux dont il a fait l’objet « avaient pour but de relever le niveau de ses prestations et de sa logistique », assure-t-on à la CDG.
Actuellement, ce sont 40 employés qui forment le personnel de l’hôtel et l’on s’attend à accueillir une forte clientèle aussi bien nationale qu’étrangère. Outre l’hôtel, la rénovation a porté sur l’ancienne station thermale de sidi Harazem, étalée sur une superficie de 1,5 hectares. Les travaux ont porté sur le revêtement, la clôture et la réfection des conduites d’eau. Une enveloppe budgétaire de 7,5 millions de DH a été allouée à cette opération.
Aujourd’hui, alors que les travaux de rénovation sont finalisés, la CDG est en quête de partenaires pour la gestion de certains de ses hôtels situés en ville. Il s’agit notamment de l’hôtel Moulay Yacoub. Le programme de sa rénovation démarrant en juin 2001 vient d’être bouclé ce mois-ci. Cet investissement a nécessité une enveloppe budgétaire de 30 millions de DH. Sur ce site, la CDG a en outre procédé à la rénovation des thermes existantes. Aux côtés de trois piscine et baignoires, la CDG a construit un nouveau réservoir. Le tout pour un montant d’investissement de 3,5 millions de DH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *