Tourisme : hausse sensible des nuitées

Tourisme : hausse sensible des nuitées

Les dernières statistiques du département du Tourisme incitent à l’optimisme : la plupart des destinations touristiques ne cessent d’afficher des hausses en terme des nuitées. Les nuitées totales enregistrées, au terme du mois d’octobre, par les établissements d’hébergement touristique classés, ont connu une hausse de 6%. Cette croissance est due en grande partie aux non-résidents, qui représentent 80% des nuitées totales. Ils sont ainsi considérés comme les principaux clients du Maroc, dont les nuitées ont crû de 8%.
Au cours de la même période, les principales destinations touristiques du Maroc ont connu une nette progression. Les mêmes données font état d’une hausse à deux chiffres pour les quatre villes : Essaouira (24%), Agadir (10%), Casablanca (10%) et Meknès (14%). Alors que les autres villes touristiques ont connu une hausse moins importante: Rabat (6%), Marrakech (5%), Tanger (4%), et Ouarzazate (3%). Globalement, Agadir et Marrakech accaparent, depuis le début de l’année, près de 75% de la hausse du volume des nuitées nationales. Le marché britannique, qui enregistre 290 000 nuitées supplémentaires, contribue le plus à la hausse du volume des nuitées, représentant 35% de la totalité des nuitées.
Par ailleurs, le taux d’occupation des chambres s’est amélioré, à fin octobre, de 2 points, passant de 48% en 2005 à 50% en 2006. Toujours en tête du classement, Marrakech et Agadir affichent des taux d’occupation les plus élevés : elles enregistrent respectivement 69 et 66%. Elles sont suivies par Casablanca (55%) et Rabat (54%). Le même document précise que pour le mois d’octobre 2006, le nombre des nuitées réalisées par les établissements d’hébergement touristiques classés a enregistré une hausse de 17% par rapport au même mois de l’année précédente. Cette progression s’explique aussi bien par la hausse des nuitées des non-résidents (16%) et celle des résidents (26%). Des destinations touristiques du Royaume ont bénéficié nettement de cette croissance et la quasi-totalité d’entre elles ont affiché une hausse à deux chiffres : Essaouira (52%), Meknès (49%), Casablanca (24%), Tanger (24%), Ouarzazate (19%), Agadir (18%) et Marrakech (17%). Quant à Rabat et Fès, elles ont connu des hausses significatives (8% et 9%). Il faut préciser que tous les principaux marchés émetteurs ont contribué à la progression enregistrée au mois d’octobre 2006. C’est le Royaume-Uni qui se positionne au premier rang avec 42%. Il est suivi par l’Espagne (28%), l’Italie (18%), l’Allemagne (12%), la France (8%) et la Belgique (5%). Au niveau national, le taux d’occupation moyen des chambres a gagné 5 points pour atteindre 45% au mois d’octobre de l’année en cours contre 40% une année auparavant. Par ailleurs et au terme des dix premiers mois de 2006, les recettes voyages ont progressé de 24% pour atteindre 43,3 milliards DH. Pour le seul mois d’octobre, ces recettes s’élèvent à 2,8 milliards de dirhams, affichant ainsi une légère baisse (1%) par rapport à l’année précédente. Les aéroports des deux principaux pôles touristiques, Marrakech et Agadir, affichent des hausses consistantes : 24% pour Marrakech-Ménara et 11% pour Agadir-Al Massira. Le nombre de passagers internationaux qui ont transité, depuis le début de l’année 2006, par les aéroports internationaux sont de l’ordre de 7 millions, enregistrant une hausse de 18%, en comparaison avec la même période de l’année précédente. Le hub de l’aéroport Mohammed V affiche une augmentation de 18% puisqu’il a connu le passage de près de la moitié des passagers non-résidents. L’horizon 2010, et ses dix millions de touristes, se rapproche concrètement semble-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *