Tourisme : La ville du détroit se repositionne

Tourisme : La ville du détroit se repositionne

La destination a réussi grâce à ses atouts à diversifier au fil du temps sa clientèle

Les professionnels et les responsables du tourisme locaux ambitionnent de récupérer les parts de marché perdues (dont les Britanniques), et ce à travers le renforcement de la desserte aérienne ainsi que la mise en place des opérations promotionnelles de la destination à l’étranger.

t

La ville du détroit poursuit son développement comme destination de choix aussi bien pour les visiteurs nationaux qu’étrangers. A cet effet, Tanger continue d’afficher des taux de croissance sans précédent, permettant de réaliser, selon les dernières données officielles, une hausse de 31% en termes d’arrivées touristiques. Ces résultats positifs s’expliquent par le fait que la ville repose sur ses multiples atouts touristiques, mais aussi sur son arrière-pays. Tanger – qui se distingue par ses belles plages et son important patrimoine architectural et historique (kasbahs, musées, le Grand et Petit Socco, grottes, mosquées, synagogues, églises, …) – propose à ses visiteurs une offre diversifiée autour de la culture et du balnéaire. Et grâce à une importante infrastructure touristique et hôtelière et au dynamisme économique que connaît la ville, celle-ci a décidé, ces dernières années, de se lancer dans le segment tourisme d’affaires/business, et ce dans le cadre d’une stratégie visant à rompre avec la saisonnalité dont la destination a toujours souffert.

Les professionnels tangérois qui croient dur comme fer aux atouts touristiques de la perle du Nord sont ainsi conscients des grands défis à relever pour continuer à diversifier leur clientèle. Et en comparaison avec les autres destinations touristiques, Tanger a pu, depuis toujours, conserver son rang de la ville la plus plébiscitée par les visiteurs nationaux. D’ailleurs, le tourisme interne réussit à se maintenir en tête en termes d’arrivées et de nuitées. Les visiteurs nationaux représentent ainsi la moitié de l’ensemble des touristes (toutes nationalités confondues) enregistrée annuellement.

Outre le tourisme interne, les marchés espagnol et français parviennent, quant à eux, à s’y maintenir en première ligne en comparaison avec d’autres nationalités étrangères. Ces deux marchés traditionnels de la ville ont réussi à détrôner, ces dernières décennies, les Britanniques de leur premier rang occupé jusqu’à la fin des années 80, et ce par rapport aux visiteurs internationaux. Les professionnels et les responsables du tourisme locaux ambitionnent de récupérer les parts de marché perdues (dont les Britanniques), et ce à travers le renforcement de la desserte aérienne ainsi que la mise en place des opérations promotionnelles de la destination à l’étranger.

Il est à noter qu’à l’instar des autres secteurs clés de l’économie locale, le tourisme à Tanger a connu le lancement ou la réalisation de plusieurs projets touristiques, dont celui de la reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville, permettant à la ville du détroit de se positionner comme  destination phare de croisière et de plaisance au niveau international. L’objectif est d’atteindre quelque 300.000 croisiéristes en 2020 et 750.000 en 2025. Il s’agit aussi du grand projet Al Houara Coastal Resort, qui vise à renforcer le portefeuille de produits touristiques avec deux hôtels de cinq étoiles, des résidences hôtelières ainsi que d’autres équipements commerciaux et d’animation. La ville a de même connu, ces dernières années, l’entrée en service de nouvelles unités hôtelières classées, dont les deux hôtels inaugurés respectivement en 2016 et 2017 par la grande chaîne Hilton. Il est prévu l’ouverture officielle, en 2018, d’un troisième par cette même enseigne hôtelière, et ce dans le cadre du projet Al Houara Coastal Resort Tanger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *