Tourisme : le ciel marocain prolonge l’espace aérien européen

Le ciel marocain devient un prolongement de l’espace aérien européen après la conclusion d’un accord d’intégration aérienne entre le Maroc et l’UE, a estimé Jacques Barrot, vice-président de la Commission européenne et commissaire chargé du Transport. M. Barrot, qui s’exprimait lundi sur les ondes de Radio France internationale (RFI), a formé l’espoir que l’accord global d’intégration aérienne conclu entre le Maroc et l’UE «fera école». Les deux parties ont signé, le 12 décembre à Bruxelles, un accord aérien global et un accord de coopération concernant le système européen de navigation par satellite à usage civil «Galileo». A ce propos, RFI a publié sur son site Internet un article consacré à cet accord, rappelant notamment que «c’est pour la première fois depuis 1957 que l’Union signe avec un pays non européen, le Maroc, un accord dit de «ciel ouvert», fruit de deux années de négociations».
 L’accord prévoit une ouverture réciproque du transport aérien entre les Vingt-cinq et le Royaume, ainsi qu’une harmonisation des législations en vigueur dans ce domaine. Cette ouverture du ciel marocain à la concurrence européenne devrait profiter au secteur du tourisme, ajoute RFI.
 Outre le développement des liaisons aériennes entre l’UE et le Maroc, relève l’auteur de l’article, cette entente favorisera le rapprochement des réglementations et une harmonisation avec les règles européennes en matière de sécurité, de sûreté de l’aviation civile et de la navigation aérienne. Pour l’Europe, c’est un premier pas vers la mise en place d’un espace aérien commun avec l’ensemble de ses voisins à l’horizon 2010. A cette date, le Maroc s’est fixé comme objectif d’accueillir 10 millions de touristes, rappelle la radio.
 L’entrée en vigueur de cet accord, qui prévoit la participation marocaine au programme européen de radionavigation par satellite Galileo, est prévue à partir de 2008.  L’accord global d’intégration aérienne et l’accord de coopération concernant le système européen de navigation par satellite «Galileo» ont été signés, en marge d’un Conseil des ministres européens des Transports, par M. Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport, Mme Susanna Huovinen, ministre finlandaise du Transport et des Communications, représentant la présidence actuelle du Conseil de l’UE, M. Jacques Barrot ainsi que par les représentants des Etats membres de l’Union.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *