Tourisme : Le Golden Tulip Farah entame sa mue

Tourisme : Le Golden Tulip Farah entame sa mue

Depuis le 1er octobre 2006, l’hôtel Golden Tulip Farah est à l’arrêt pour cause de rénovation. Le chantier qui va durer 12 mois nécessitera une enveloppe de 175 millions de dirhams, soit quasiment le prix d’investissement pour la construction d’un hôtel moyen. L’établissement qui n’a jamais interrompu ses activités depuis son inauguration en 1980,  rouvrira ses portes au mois de mai 2007 sous l’enseigne Royal Tulip, dans la catégorie 5 étoiles de luxe conformément aux normes internationales en vigueur. Concrètement, explique Waleed Fahaid, managing director du CMKD, «la rénovation portera sur la façade extérieure de l’hôtel, les chambres, le nombre de suites qui sera augmenté, les restaurants, les salles de réceptions, le centre d’affaires qui sera doté d’équipements de moyens de communication de pointe (Internet, WIFI), les salles de réunions et de conférences, les cinq étages d’affaires équipés de moyens et services dédiés aux hommes d’affaires et le Spa».
A noter qu’une ouverture partielle est prévue entre les mois d’avril et de mai 2007. Le futur établissement comptera 280 chambres et 24 suites.
Présent lors de la conférence de presse, aux côtés de M. Faheed, Rochdi El Bouab, président de Golden Tulip Maroc, et gérant des hôtels Farah pour le compte du CMKD, a mis l’accent sur la rapide progression de l’enseigne  hollandaise au Maroc. «Nous gérons les hôtels Farah depuis sept mois.  Nous avons trouvé l’ensemble de ces établissements dans de bonnes conditions techniques, à l’exception du Farah Casablanca ». Il a, en outre, précisé que Golden Tulip Maroc, qui a repris en gestion l’hôtel des arts à Dar Bouazza et un autre établissement 4 étoiles actuellement en construction à Fès, compte ranger sous sa bannière une quarantaine d’établissements d’ici 2010.
Côté social, un accord a été trouvé avec le personnel de l’établissement (environ 272 postes de travail) dont chacun  percevra 80% de son salaire durant toute la durée du chantier. «Nous avons trouvé un terrain d’entente. Personne n’a été licencié », tient à rappeler pour sa part, Mohamed Achetouane, directeur général de l’établissement.
Il est à souligner que le CMKD a déjà réalisé un programme de rénovation totale en 2003 de ses hôtels Farah : Farah Rabat, Farah Marrakech, Farah Safi et Farah Khourigba et ce, en conformité avec les normes internationales en vigueur, en plus de la rénovation des principales annexes et chambres de l’hôtel Farah Casablanca, y compris les ascenseurs.  Dans ses projets pour le futur proche, le CMKD est en train de finaliser les derniers détails des études techniques et d’ingénierie pour la réalisation d’un projet de résidences touristiques à la station Gandouri à Tanger sur une superficie de 2,5 hectares. Dans le détail du projet, un hôtel de luxe, des résidences touristiques, des espaces verts, des piscines, des terrains de sports et un fitness club et Spa.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *