Tourisme : Le Maroc mal courtisé au Bois de Boulogne

C’est au bois de Boulogne, à Paris, que le Maroc a choisi de faire sa promotion touristique. Du 9 avril au 8 mai, au sein du Jardin d’Acclimatation, le Royaume est censé vanter ses atouts touristiques pour inciter plus de Français à venir au pays. «Le Maroc, pays des merveilles», des banderoles l’annoncent à l’entrée de ce Jardin de 19 hectares. L’ouverture officielle du «Mois du Maroc» au bois de Boulogne a été marquée par une grande cérémonie et par la présence d’une délégation marocaine. À la télévision, les Marocains installés à l’Hexagone ont pu suivre cette cérémonie à laquelle ont pris part le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale ainsi que l’ambassadeur du Maroc à Paris. À la télévision, «Le Maroc, pays des merveilles» était vraiment attractif. Au cours de la semaine dernière, des Marocains vivant à Paris ont voulu offrir à leurs enfants, en vacances, un bref retour au bercail, le temps d’une virée au célèbre bois de Boulogne. Grosse déception pour beaucoup d’entre eux. Au lendemain de la cérémonie officielle, les visiteurs se trouvent face à deux tentes caïdales, quelques affiches montrant le Sud marocain en plus de deux jeunes hommes, l’un jouant à l’artisan et l’autre au «Guerrab» (porteur d’eau). «Mais où est passée l’animation ?! Et les défilés de mode ?», demande à l’artisan un jeune père de famille marocain voulant faire découvrir quelques facettes de son pays d’origine à ses deux enfants. L’artisan répond à la question avec une franchise qui laisse son interlocuteur ébahi. «C’est uniquement pour la télévision ! Ces animations sont programmées uniquement lors de la cérémonie officielle d’ouverture», lance-t-il tout de go.
Seule la présence de ces deux tentes caïdales rappelle que le Jardin d’Acclimatation  célèbre actuellement le «Mois du Maroc». Un habitué des lieux précise que c’est une tradition dans ce parc, mais que les autres pays réussissent mieux leurs coups médiatiques. 
«La vente de gâteaux marocains et de thé est la seule animation qui existe», remarque une jeune Marocaine. «Est-ce que les atouts touristiques du Maroc se limitent à cela ?!», s’interroge-t-elle sans cacher son dépit. Certains se posent même des questions sur le choix du lieu de la manifestation. «Le Maroc, pays des merveilles» est au bois de Boulogne qui n’est autre que le haut-lieu de la prostitution dans tout l’Ile-de-France. Ici, le Maroc a eu visiblement du mal à vendre ses multiples attraits.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *