Tourisme : le royaume séduit

Tourisme : le royaume séduit

Le gouvernement est bien déterminé à faire du Maroc l’une des meilleures destinations touristiques à l’horizon 2010 avec 10 millions de visiteurs annuels. Les dernières statistiques fournies par le département et l’Observatoire du tourisme certifient que la stratégie initiée est sur les rails. Le nombre de touristes ayant effectué un séjour au Royaume durant les neuf premiers mois de l’année en cours a atteint 5 millions, soit une hausse de 9% par rapport à la même période de l’année précédente. D’autre part, le nombre de passagers internationaux ayant transité par les différents aéroports du Royaume a enregistré une progression de 18% pour atteindre, à fin septembre dernier, quelque 6,41 millions. Près de la moitié (49%) de ces passagers sont passés par l’aéroport Mohammed V. Ceux des deux principales villes touristiques ; en l’occurrence Marrakech Ménara et Agadir Al Massira, en ont respectivement accueilli 27% et 13%. Ces aéroports ont enregistré des hausses à deux chiffres : aéroport Mohammed V (18%), Marrakech Ménara (24%) et Agadir Al Massira (11%). 
Par ailleurs, la majorité des destinations touristiques a enregistré une hausse en termes de nuitées. C’est le cas pour Agadir (10%), Casablanca  (9%), Essaouira (22%) et Marrakech (4%). Quant à Fès et Tétouan, elles ont accusé des baisses respectives de 2 et 9%.
En général, les nuitées dans les établissements d’hébergement touristiques classés ont atteint quelque 12,69 millions durant les neuf premiers mois de l’année en cours, soit une hausse de 5% par rapport à la même période de l’année écoulée. Selon les mêmes données, la croissance du nombre de nuitées des non-résidents a enregistré une progression de 7% alors que celles des résidents a enregistré une légère baisse de 1%. L’évolution globale des nuitées pourrait être meilleure, rapporte la même source, du fait des résultats satisfaisants des principaux marchés européens émetteurs notamment le Royaume-Uni (41%), l’Espagne (14%), la Belgique (11%), l’Italie (11%), et l’Allemagne (8%).
Par ailleurs, la moyenne nationale du taux d’occupation a connu, durant les neuf premiers de l’année en cours, une très légère amélioration, passant de 49% en 2005 à 50 % en 2006. Il convient de rappeler que les taux moyens annuels d’occupation constatés à Marrakech et Agadir sont synonymes de saturation des capacités pendant de longues périodes. De même la progression des nuitées dans les destinations majeures s’est ralentie, faute de capacités nouvelles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *