Tourisme : Les Marocains à l’assaut du marché turc

L’Association régionale des agences de voyages de Casablanca (AVC) organise en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) un Workship, dont les travaux s’ouvrent aujourd’hui à Istanbul. L’objectif est de faire la promotion du Maroc en tant que destination touristique. Ce lundi, les représentants des agences de voyages, ayant fait le déplacement, devront rencontrer les tours opérateurs turcs et conclure plusieurs accords de partenariat.
«Sur le plan politique, le Maroc et la Turquie maintiennent de très bonnes relations. Les deux pays avaient opté pour des choix politiques et économiques similaires. En plus, la Turquie ne reconnaît pas la RASD et n’exige pas de Visa pour les Marocains. Il faut profiter de ce climat politique pour développer des partenariats économiques, notamment dans le secteur touristique. Le niveau de vie dans ce pays s’améliore. On assiste à l’émergence d’une nouvelle classe moyenne avec un pouvoir d’achat plus ou moins important. Et donc une cible touristique pour le Maroc vu, qu’au niveau culturel, la société turque est plus proche de nous que de l’Europe», déclare Abdellah Zagour, ambassadeur du Maroc en Turquie qui a fait le déplacement d’Ankara pour accueillir la délégation marocaine.
Son avis est partagé par Abdellah Kenfaoui, general manager de RAM Turquie : «La RAM est partenaire de ce Workship. Cela entre dans le cadre de la politique de notre société qui a toujours tenu à participer au développement du tourisme. La ligne Casablanca-Istanbul a boosté le flux de voyageurs dans les deux sens. Si on maintient ce rythme, on arrivera bientôt à faire un vol par jour».
En Turquie, l’idée qu’on a du Maroc reste très vague. En général, les Turcs ne connaissent pas grand-chose, puisqu’ils continuent d’appeler le Maroc : Fès. A l’époque de l’empire ottoman, les Turcs nommaient les pays au nom de leur capitale. La capitale du Maroc était alors la ville de Fès. Et ceux d’entre eux qui ont vu le film «Casablanca» connaissent la capitale économique.
Un atout de plus pour les opérateurs marocains. Pour Redouane Reghaye de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), invité par l’AVC pour prendre part à cet évènement, cela constitue un atout de plus pour les opérateurs marocains. Ils doivent, selon lui, jouer sur la curiosité des touristes turcs en les invitant à découvrir les diverses villes marocaines.
Le Workship durera deux jours et devra permettre de renforcer la coopération entre les opérateurs touristiques des deux pays.

DNES à Istanbul


 Présentation de l’AVC


L’Association des agences de voyages de Casablanca (AVC) a été fondée en 1985. C’est une association régionale à but non lucratif qui représente les intérêts de près de 130 membres provenant principalement d’agences de voyages de Casablanca et de sa région. Première association régionale au Maroc en nombre et en chiffre d’affaires, l’AVC est considérée comme le principale partenaire des prestataires du secteur : transporteurs aériens, maritime et touristique, hôteliers, restaurants et loueurs de voitures.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *