Tourisme : L’ONMT courtise les voyagistes

Tourisme : L’ONMT courtise les voyagistes

La convention signée entre  l’Association des agences de voyages (AVC) de Casablanca et l’Office national marocain du tourisme, mardi 23 janvier, est une première du genre. Sans y mettre beaucoup d’argent (710 000 dirhams), l’Office y met beaucoup de cœur. «Nous nous attellerons à accompagner la promotion et le développement du tourisme national à Casablanca, dans un cadre d’une approche intégrée et coordonnée de manière solidaire et structurée», explique Redouane Reghaye, en sa qualité de représentant de l’ONMT à cette cérémonie.
Pour sa part, Othman Chérif Alami, qui se félicite de ce modèle de partenariat, a mis en exergue le calendrier 2007 de l’association qu’il préside. La grande nouveauté sera sans conteste l’organisation d’un forum dédié à la commercialisation des produits du tourisme rural,  juste avant le Salon de l’agriculture de Meknès prévu à la fin mars et qui verra pour la première fois la présence des voyagistes.
Egalement présent lors de cette cérémonie, Fouad Lahbabi, président de la commission de promotion des métiers  à l’AVC, qui a rappelé les fondements de l’engagement de cette association à savoir, énumère-t-il,  «le respect de son plan d’action et de promotion des métiers en synergie avec la vision de l’accord cadre et des lignes directrices du cadre relationnel et organisationnel qui lie l’AVC et l’ONMT».
Bref, ce plan d’action concerne  des projets de prospection commerciale, des éductours, des workshops, des road shows et l’organisation de Salons. La deuxième édition du Salon «Voyages et Tourisme», prévu les 8, 9 et 10 juin 2007, verra, dans ce cadre, la participation financière de l’ONMT. Un revirement par rapport à la ligne de conduite adoptée lors de la première édition de ce Salon. D’autre part, les signataires ont tenu à apporter durant cette cérémonie des explications concernant l’opération Kounouz Biladi. «La procédure d’appels d’offres lancée l’année dernière pour la sélection de tour-opérateurs interne a été annulée par le ministère du Tourisme, courant janvier. En lieu et place, le ministère a opté pour le Kounouz Biladi nouvelle vague!», explique Othman Chérif Alami d’Atlas Voyages, l’un des présélectionnés à ce programme.
Ce revirement non médiatisé a entraîné beaucoup de confusion dans la profession qui s’interroge encore sur les conditions requises pour participer au nouveau programme Kounouz Biladi. «Tout le monde y est éligible, pourvu seulement de respecter un minimum de conditions», avance Othman Chérif Alami.
En tout cas, cette cérémonie qui se tenait en même temps et à seulement quelques rues de la réunion du  bureau de la Fédération nationale du tourisme (consacrée à l’externalisation et aux FRT), marque un tournant dans les rapports entre l’ONMT et les agences de voyages. Une embellie que même l’absence d’Abbès Azzouzi, retenu pour des affaires importantes, n’entamera pas.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *