Tourisme : Mogador : Amyn Alami succède à Reznik

Tourisme : Mogador : Amyn Alami succède à Reznik

Jean-Robert Reznik est toujours à la tête de Risma. Président du directoire de cette entité, il laisse néanmoins la direction de la SAEMOG (Société d’aménagement de la station d’Essaouira et Mogador) à Amyn Alami du CFG, l’un des concepteurs de la vision 2010, et qui connaît bien ce dossier. «Il s’agit d’une décision opérationnelle», tient-on à indiquer dans les parages de Risma. En l’occurrence, «cela ne change rien pour Reznik et pour Risma». Beaucoup plus disponible, Amyn Alami pourra piloter le projet à vue. Suite à ce changement, les deux administrateurs de Risma au sein de la SAEMOG sont Amyn Alami et Marc Thépot, directeur général d’Accor Maroc. Pour le reste, l’aménagement du projet va bientôt entrer dans une phase active. Le coût est estimé à plus d’un milliard de dirhams, pour une réalisation étalée sur neuf ans. La société Thomas & Piron (leader de la construction résidentielle en Belgique) prendra en charge la réalisation de plusieurs unités hôtelières, de maisons d’hôtes, de résidences ainsi que d’équipements de loisirs et d’animation. Le site s’étale sur une superficie de 5.700.000 m2, mais juste moins de 10% du sol sera utilisé pour les constructions, une idée chère à Jean R. Reznik, militant de l’environnement. Les villas R+1 et les hôtels R+2 seront en hauteur. La SAEOMG tient ainsi à respecter les espaces verts et la création de zones humides pour accueillir la faune et les différentes espèces d’oiseaux migrateurs.
Dans la dernière présentation du plan d’aménagement modifié, la société a sollicité 185 hectares supplémentaires pour la réalisation de deux golfs. Face à la mer, les deux 18 trous sont les premiers dessinés par Gary Player, au Maroc, (Player a créé plus de 200 parcours à travers le monde). Le golf sera également un lieu d’apprentissage, puisqu’une académie pour les enfants sera implantée tout au long du parcours. Cette modification du plan d’aménagement va permettre l’accroissement du nombre de lits ainsi que le montant d’investissement qui devient 3 fois plus important que celui prévu au départ. Actuellement, l’investissement de l’aménagement de Mogador-Essaouira est de 1.210.000.000 DH. Un grand projet qui devrait engendrer la création d’au moins 2350 emplois répartis entre l’hôtellerie, le résidentiel, les parcours de golf et la gestion de la station. Dans une première phase, la SAEOMG prévoit d’abord l’implantation de trois hôtels de luxe et de concepts différents avec des vues sur le golf, la plage et la médina d’Essaouira.
Les architectes retenus pour la réalisation des premières villas offrent des styles d’architectures différents alliant tradition et confort. Quant à l’implantation des maisons d’hôtes, elle se fera au cœur de vastes espaces verts. Avant de prendre congé de la Saemog, Jean-Robert Reznik a mis en place un grand réseau de commercialisation. Les premières villas témoins sont prévues en juillet 2007.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *