Tourisme-Nord : Opération séduction auprès de la clientèle MICE française

Tourisme-Nord : Opération séduction auprès de la clientèle MICE française

Une approche plus organisée et structurée pour mettre en valeur ce segment

Parmi les segments sur lesquels repose le Maroc en vue d’atteindre 100 milliards de dirhams à l’horizon 2023, le Royaume a décidé de développer son offre MICE.

La région Tanger-Tétouan-Al Hoceima met le paquet sur le tourisme d’affaires et de congrès. A cet effet, le Conseil régional du tourisme (CRT) vient d’organiser, en partenariat avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT), une rencontre au profit d’une sélection d’une cinquantaine de professionnels et décideurs MICE français et marocains à Tanger. Présidée par la secrétaire d’Etat chargée du tourisme, Lamia Boutaleb, cette rencontre – qui s’inscrivait dans le cadre d’une ambitieuse stratégie nationale de communication et de marketing pour promouvoir le secteur, vise à mettre en avant les grandes potentialités dont dispose le Maroc en général et la région du Nord en particulier en termes de tourisme d’affaires. Vu l’importance du Royaume comme une destination de choix pour les différents types de clientèles, «le tourisme rapporte pratiquement 70 milliards de dirhams, notre objectif est d’atteindre 100 milliards de dirhams dans cinq ans», a tenu à rappeler Mme Boutaleb.

Parmi les segments sur lesquels repose le Maroc en vue d’atteindre 100 milliards de dirhams à l’horizon 2023, le Royaume a décidé, selon la secrétaire d’Etat, de développer son offre MICE. Mme Boutaleb a poursuivi que le ministère de tutelle prévoit l’adoption d’une approche beaucoup plus organisée et structurée visant à mettre en valeur ce segment. Ce qui permettra «de mieux vendre les différentes destinations MICE», a-t-elle dit, soulignant l’importance de Tanger comme destination de choix pour la clientèle MICE, et ce grâce à une infrastructure hôtelière et touristique de qualité présentant de grandes capacités d’exposition et de congrès. 

Les participants ont convenu que la région du Nord – qui a connu la réalisation de grands projets structurants – a tous les atouts pour s’imposer parmi les destinations phares pour ce type de tourisme. Considérée comme chef-lieu de cette région, Tanger a vu «son infrastructure se renforcer et continue de l’être. La première Ligne à grande vitesse de l’Afrique fera son départ en juin 2018. Le très beau port de Tanger-ville avec ses composantes les ports de ferry et de croisière et marina permet d’ouvrir la ville à d’autres types de clientèle dont celle de MICE», a souligné le président du CRT de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mustapha Boucetta.

L’intervenant a fait part que les investisseurs privés continuent de croire dur comme fer à l’avenir de la destination. Il a cité entre autres Marriott, Accor, Banyan Tree, Ritz Carlton, Hilton ou les chaînes marocaines Kenzi et Atlas Hospitality, dont les projets touristiques et hôteliers (réalisés ou en cours de réalisation) visent à répondre en grande partie aux attentes de la clientèle MICE. M. Boucetta a ajouté que tous les efforts sont déployés par les professionnels, les autorités, le département de tutelle, l’ONMT ainsi que les autres intervenants concernés pour l’amélioration de la qualité de l’offre de la destination.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *