Tourisme : Nouvelles offres pour les nationaux

Tourisme : Nouvelles offres pour les nationaux

Depuis le mardi 16 janvier 2007, la «nouvelle stratégie du tourisme interne», est en marche. Des milliers de Marocains ont reçu les SMS des agences de voyages, Holidays Services et Atlas Voyages vantant la magie du Sud et du désert pour une semaine à 1 175 dirhams TTC. Les offres du Traiteur Rahal suivront dans une deuxième phase, le temps d’apporter quelques réglages.
Les propositions sont variées. Ainsi, Essaouira est disponible en deux nuits en demi-pension (transport aérien compris) dans un trois étoiles à 1250 dirhams TTC. A Agadir, la semaine dans un 4 étoiles est vendue à 2925 dirhams. Les formules week-end existent à raison de 1400 dirhams ou 960 dirhams, suivant que le forfait inclut ou non le transport aérien. Pour une seule ville, les offres peuvent être nombreuses.
L’une des meilleures offres concerne Marrakech. Il s’agit d’un week-end à 360 dirhams sans le transport aérien, en demi-pension dans un hôtel 3 étoiles. Les formules week-end sont aussi disponibles pour Ouarzazate et Zagora, avec des forfaits couvrant trois nuits et quatre jours, y compris le transport aérien, le transfert et la demi-pension dans un 3 étoiles. Concernant Zagora, à 1960 dirhams TTC, l’on peut avoir une belle combinaison avec un séjour dans un club trois étoiles à Ouarzazate, un bivouac et une balade dans le désert. Pour 1760 dirhams, l’excursion à Zagora en Land Rover est acquise. Les amateurs du grand Sud devront quant à eux débourser 4.215 dirhams TTC, pour une palpitante semaine en circuit 4X4 avec une formule de demi-pension dans un hôtel cinq étoiles.
Ces offres ont été rendues possibles grâce aux dernières baisses tarifaires de la Royal Air Maroc sur le marché national. L’opération qui épouse la nouvelle politique tarifaire de la compagnie nationale
se déroulera en trois phases, avec une déclinaison sur le désert, du 18 janvier 2007 au 3 février, une offre «voyager malin », entre mars et avril et une troisième qui sera consommée durant l’été. Difficile à différencier cette nouvelle stratégie par rapportàKounouz Biladi.
Comme dans l’ancienne formule, l’offre n’est pas abondante dans les destinations favorites des Marocains, à savoir Marrakech et Agadir, mais dans les villes où les capacités sont disponibles. C’est le cas notamment de Ouarzazate, «en basse saison avec un taux d’occupation moyen de 60% », selon Belghazi Rahou, président du conseil provincial du tourisme, et de Zagora, deux destinations visées par cette première phase.
A noter que l’Office national marocain du tourisme a apporté sa contribution au budget du co-marketing à hauteur de 2,5 à 3 millions de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *