Tourisme : où vont les marocains ?

Tourisme : où vont les marocains ?

C’est l’été ! La saison idéale pour se reposer et profiter pleinement de quelques semaines de vacances après une longue et fatigante année de travail ou d’études. Mais quelle est la destination la plus prisée par les Marocains ? Selon les données d’une agence de voyage, les Marocains préfèrent de plus en plus voyager dans les villes nationales. En 2004, ils sont près de 8000 à avoir passer un séjour au Maroc alors que seulement près de 4000 ont opté pour l’étranger. Marrakech (3337 clients de l’agence) et Agadir (environ 1000 clients) restent les villes les plus prisées.
Grâce entre autres aux campagnes promotionnelles initiées par le ministère du Tourisme dans le cadre de la stratégie du développement du tourisme interne, les Marocains ont pu bénéficier des offres intéressantes à des prix bas par rapport à celles constatées sur le marché. Par ailleurs, un plan d’action en matière d’accompagnement du développement de ce secteur prévoit notamment des actions à moyen terme pour offrir de nouvelles formes d’hébergement adaptées aux exigences des familles marocaines.
En effet, une étude récente réalisée par un bureau international sur les comportements et attentes des touristes nationaux et qui a concerné 6.000 personnes a révélé que 73% des touristes nationaux privilégient un hébergement adapté à la famille (résidence touristique, villages de vacances de familles, campings).
Concernant les pays étrangers préférés des  Marocains pour leurs vacances, la trilogie «proximité, contrainte du visa, tarifs proposés par les agences de voyages» détermine sensiblement le choix des touristes nationaux. «En effet, le choix de la destination est basé surtout sur le principe de la proximité», affirme Faouzi Zamrani, président de la Fédération des agences de voyage du Maroc. Et d’ajouter «Le pays le plus proche du Royaume est l’Espagne. Parmi les villes les plus visitées, on peut citer Torremolinos ».
Cependant, la contrainte du visa incite les Marocains à changer de destination et opter pour des pays, toujours proches du Royaume, mais n’exigeant pas de visa de séjour. «Il est de plus en plus difficile d’obtenir un visa pour l’Espagne vu le contexte actuel. Ceci s’est répercuté sur le tourisme extérieur. Ces dernières années, le nombre de Marocains qui se rendent à ce pays européen a sensiblement baissé. Aujourd’hui, les regards se tournent vers la Turquie, devenue l’une des destinations favorites”, explique F. Zamrani. En 2004, environ 30 000 touristes nationaux ont passé un séjour en Turquie. Pour ceux qui souhaitent visiter ce beau pays, un séjour d’une semaine à Istanbul est proposé à 7 000 Dh.
En outre, l’ouverture de la ligne aérienne directe Casablanca – Istanbul ne pourra que favoriser davantage le développement du flux touristique vers le pays d’Ataturk. Certains pays arabes, ayant des affinités culturelles et linguistiques avec le Royaume, sont également prisés par les Marocains. Il s’agit entre autres de la Tunisie et de l’Egypte. Les opérateurs nationaux ambitionnent effectivement de promouvoir davantage le tourisme interarabe, secteur très prometteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *