Tourisme : Ouarzazate pense son patrimoine

Un séminaire international sur  »Le patrimoine et les arts du Sahara, authenticité historique et relations humaines entre le national et l’international » se tiendra du 12 au 14 mai prochain à Ouarzazate. Organisée par l’association Oued El Hajjaj pour la culture et le développement de Skoura-Ouarzazate, cette manifestation s’articule autour des spécificités patrimoniales et artistiques de l’espace sahraoui à travers l’histoire. Elle verra la participation de nombreux chercheurs du Maroc et de 13 autres pays (Grande-Bretagne, Suisse, Espagne, France, Tunisie, Egypte, Syrie, Algérie, Sénégal, Mauritanie, Libye, Mali et Soudan).
Les organisateurs ont souligné que l’objectif de cette rencontre scientifique est de mettre en relief les liens historiques et patrimoniaux qui unissent les provinces du Sud avec les autres régions du Royaume et de définir l’héritage culturel sahraoui marocain et les moyens susceptibles de le sauvegarder des idées haineuses et contraires à la culture et au patrimoine sahraouis. Ils ont également indiqué que ce patrimoine est considéré comme l’un des piliers de la culture et du patrimoine marocains qui exprime à travers sa diversité l’unicité du citoyen marocain et son attachement aux valeurs sacrées de la nation. L’association Oued El Hajjaj pour la culture et le développement, créée en 2001, a saisi cette occasion pour évoquer ses différentes activités et réalisations, son programme et ses perspectives. Ce séminaire, organisé en collaboration avec l’Université Hassan II -Mohammédia et le Centre des recherches et des études hassanies à Laâyoune, est le 3ème après celui initié en 2002 sous le thème  »Le composant culturel de la région de Skoura » suivi en 2003 par un autre sur  »Le patrimoine urbanistique dans la région de Ouarzazate et les paris de l’avenir ». Outre les rencontres scientifiques, de sensibilisation et de formation ainsi  que les initiatives sociales et de bienfaisance, l’association a prévu une série de projets de développement, portant essentiellement sur l’alphabétisation et l’éducation non formelle, la création d’une maternité et d’un musée ethnographique dans un des «ksours» de la commune d’Idelsane ainsi que la mise en place d’une maison de l’étudiante et des puits pour l’irrigation.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *