Tourisme : Quand la petite balle s’en mêle

Tourisme : Quand la petite balle s’en mêle

Le golf est un sport en pleine expansion au Maroc. C’est également une niche touristique que de plus en plus d’opérateurs tendent à exploiter. Les raisons de cet intérêt sont diverses et se rapportent essentiellement au développent du golf en tant qu’activité sportive.
«Ces dernières années, les tournois et autres trophées de golf se sont multipliés un peu partout au Maroc, et connaissent la participation de grands noms de cette discipline à travers le monde. Mais il y a surtout le développement des infrastructures golfiques qui ont connu un véritable essor dans notre pays ces derniers temps», estime Taïb Alaoui, directeur général de Comanav Voyages, qui vient de créer un département spécial visant la promotion de ce type de tourisme. En effet, le Maroc compte actuellement près d’une trentaine de parcours de golf, dispersés à travers les quatre coins du pays. Le plus prestigieux d’entre eux se trouve à Rabat «le Royal Golf Dar Es-Salam».
La capitale économique du Royaume se trouve également entourée par des parcours de golf d’une qualité technique très appréciée. En plus du golf d’Anfa, les Casablancais peuvent pratiquer leur sport préféré à Mohammédia, El Jadida ou encore Benslimane. Un choix qui place la métropole au centre de la plupart des offres de circuits golfiques proposés aux touristes étrangers. L’offre proposée par une agence de tourisme maroco-américaine le montre bien. D’une durée d’une semaine, ce séjour qui coûtera à un touriste américain la somme de 1200 dollars, lui permettra de visiter ces quatre links, en plus de ceux de Dar Es-Salam. Mais il y a également les villes de Marrakech et d’Agadir.
Cette dernière en compte trois, le Royal Golf Club, le Golf Club des Dunes ainsi que le Golf du Soleil. «La diversité des offres nous permet de proposer des circuits alliant atouts touristiques et intérêt sportif», explique le directeur général de Comanav Voyages. En effet, pour mettre au point un produit capable de tenir tête à la concurrence internationale, plusieurs critères doivent entrer en considération. Il y a d’abord des considérations d’ordre technique inhérentes même à la nature de ce sport. C’est pour cela que des professionnels du golf sont systématiquement associés à la confection de tout produit. Par la suite viennent des critères purement touristiques qui visent à garantir les meilleures conditions de séjour et de loisirs.
Pour ce qui est de la clientèle à qui sont destinés ces séjours golfiques, Taïb Alaoui estime que ces derniers sont à la portée du plus grand nombre possible. « Il y a bien évidemment des offres qui sont destinées à l’international et qui visent d’attirer le plus grand nombre possible de touristes étrangers. Mais il y a également des offres qui visent le marché intérieur », explique-t-il. Et de donner en exemple un package de week-end golfique (quatre jours/trois nuits) dans des catégories d’hôtel de classe supérieur qui reviendrait autour de 2500 DH, soit le même prix qu’une offre normale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *