Tourisme : Vision 2010 : Douiri toujours optimiste

Tourisme : Vision 2010 : Douiri toujours optimiste

En marge de la Conférence des ministres du tourisme du Groupe 5+5, tenue vendredi à Hammamet en Tunisie, Adil Douiri, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale a déclaré que la Vision 2010 est un programme volontariste ouvrant de grands chantiers, véritables leviers du développement durable. Dans un entretien accordé à la MAP, le ministre a affirmé que la Vision 2010 est actuellement dans une courbe ascendante, exprimant son optimisme quant à la réalisation de l’objectif de 10 millions de touristes à l’horizon 2010 et l’augmentation de la capacité hôtelière et la construction de nouvelles unités renforçant les capacités du secteur.
M. Douiri a par ailleurs indiqué que l’Etat et le secteur privé ne ménagent aucun effort pour atteindre les objectifs escomptés dont le développement du secteur, la diversification du produit et l’élargissement de la couverture territoriale du programme.
Concrètement, il est vrai que les indicateurs sont prometteurs. Le secteur touristique a en effet enregistré une hausse durant les trois premiers mois de 2006 aux niveaux notamment des nuitées, des entrées de touristes et des recettes.
Selon le ministère du Tourisme, le nombre de nuitées déclarées, en février 2006, par les établissements d’hébergement touristique classés, ont connu une hausse de l’ordre de 6 % par rapport à février 2005. Cette hausse s’explique par les résultats positifs enregistrés tant par les résidents (+6 % de nuitées) que par les touristes non résidents (+5 %). Les arrivées de touristes aux postes-frontières ont enregistré une augmentation de 13 % en janvier-février 2006. Au titre des deux premiers mois de l’année 2006, le nombre de passagers internationaux par voie aérienne, a atteint un peu plus de 1 million, en hausse de 12 % par rapport à la même période de l’année précédente.
Outre le chiffre de 10 millions de touristes, la Vison 2010 a pour  objectifs notamment la création de 160.000 lits (dont 130.000 lits balnéaires  et 30.000 lits dans les destinations culturelles du pays), portant la capacité  nationale à 230.000 lits. Au niveau des investissements, le volume devrait atteindre 8 à 9 milliards euros (aménagement des nouvelles stations balnéaires, infrastructures, hôtellerie et animation).
Le montant prévu, en ce qui concerne les recettes en devises, est de 48 milliards d’euros. Quelque 600.000 emplois nouveaux seront créés. La contribution du tourisme au PIB devrait progresser en moyenne annuelle de 8,5%, ce qui la porterait à près de 20% à l’horizon 2010.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *