Trafic aérien : 9,24 millions de passagers au premier semestre

Trafic aérien : 9,24 millions de passagers  au premier semestre

Six aéroports affichent une croissance à deux chiffres 

L’activité aérienne a affiché une forte performance à fin juin. Six aéroports nationaux ont atteint une croissance à deux chiffres au titre du premier semestre. Les terminaux de Casablanca, Agadir, Fès, Tanger, Oujda et Al Hoceima ont vu leurs trafics grimper respectivement de 10,97, 12,73, 14,87, 29,81 et 15,86%. C’est ce que confirme l’Office national des aéroports (ONDA) dans ses dernières statistiques relatives à l’activité aérienne. Le volume du trafic passagers a atteint au niveau national une progression de 11,51%. Ainsi, le Maroc a accueilli par voie aérienne 9.244.092 voyageurs durant les six premiers mois de l’année. 46,01% de ce trafic a atterri à l’aéroport Mohammed V de Casablanca. La part de l’aéroport Marrakech Menara s’élève à 22,58% contre 7,59% pour Agadir Al Massira, 5,15% pour Fès-Saiss, 5,05% pour Tanger Ibn Battouta, 4,72% pour Rabat-Salé, 2,68% pour Oujda et 3,11% pour Nador. Le premier semestre de l’année a été marqué également par l’évolution constante du trafic domestique. Ce dernier est estimé à 983.096 passagers en amélioration de 14,26% comparé à la même période de l’année passée. Le trafic international s’est amélioré de 9,31% durant le premier semestre atteignant à fin juin les 8.260.996 passagers.

Les trois quarts de ce volume sont réalisés par le marché européen. Ces arrivées ont grimpé de 10,91%, soit 9.375.299 passagers européens à être accueillis dans les différentes infrastructures aéroportuaires du Maroc. Se référant à l’Office national des aéroports, les meilleures performances ont été réalisées par les marchés des deux Amériques. Au moment où les arrivées de l’Amérique du Nord se sont redressées de 41,60, celles de l’Amérique du Sud se sont consolidées de 169,61%. L’amélioration a également été observée au niveau du marché du Moyen et Extrême orient. Le trafic aérien y afférent a progressé de 19,02% par rapport au premier semestre de l’année passée. Les trafics du marché africain et celui des pays du Maghreb ont timidement évolué par rapport aux autres marchés émetteurs. L’Office national des aéroports fait ressortir des hausses respectives de 1,15 et 3,67%. En ce qui concerne les 5 routes aériennes du semestre, Mohammed V- Paris Orly et Marrakech-Paris Orly arrivent en tête. Elles représentent respectivement 3,79 et 3,07% des parts. La troisième place est prise par la ligne Mohammed V-Paris-CDG (2,93%) suivie de Mohammed V-Jeddah (2,14%) et Marrakech-Gatwick (1,97%).

L’Office national des aéroports fait également savoir que 81.276 mouvements d’avions ont été enregistrés durant le semestre. Ce trafic s’inscrit en hausse de 8,66% par rapport à l’année précédente. Le trafic des avions commerciaux ayant survolé l’espace aérien national a progressé, quant à lui, de 10,5% atteignant 112.657 mouvements au titre du premier semestre 2017. L’office national des aéroports a également observé une forte augmentation du trafic fret. Il est passé en une année de 34.689,69 tonnes à 39.943,49 tonnes à fin juin 2017 marquant ainsi une hausse de 15,15% par rapport au même semestre de l’année passée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *