Trafic aérien: Un trend haussier en février

Trafic aérien: Un trend haussier en février

Un bon décollage pour les chiffres du trafic aérien des aéroports du Maroc. C’est ce qu’a annoncé l’Office national des aéroports dans son rapport de février 2016.

En effet, les aéroports du Royaume ont enregistré, le mois écoulé, un volume de trafic commercial de 1.260.338 passagers, soit une progression de +5,64% par rapport à la même période de l’année 2015. L’aéroport Mohammed V vient en première place avec 576.079 passagers, soit +8,08%, suivi de l’aéroport Rabat-Salé avec 67.833 passagers (+35%). L’aéroport Tanger Ibn Battouta clôture le podium à la troisième place avec 53.603 passagers (+20%).

A l’inverse, d’autres aéroports de grandes villes comme Marrakech et Agadir ont connu une courbe descendante, entre 2015 et 2016, pour le nombre de passagers. Pour le trafic domestique national, le chiffre avancé par l’Office est de 135.327 passagers accueillis durant le mois dernier de février, soit une progression de +14,12% par rapport au même mois de l’année précédente. Le trafic aérien commercial international a, quant à lui, enregistré une courbe ascendante, 1.125.011 passagers lors du mois de février 2016, soit +4,70% par rapport à l’année écoulée. L’Office explique cette augmentation par une stimulation des marchés sud-américain, africain, maghrébin et nord-américain avec une bonne performance à deux chiffres, soit une hausse respective de l’ordre de +43,90, +19,49, +15,80 et +11,54%.

Celui du Moyen et Extrême Orient a enregistré un résultat satisfaisant, soit une évolution de l’ordre de +4,45%. Pour le flux de circulation des avions, l’ONDA a déclaré que le mouvement des avions a enregistré 11.336 circulations, soit une augmentation de +2,80% par rapport à 2015. La grande part revient toujours à l’aéroport de la capitale économique (Mohammed V), suivi de celui de la ville ocre (Marrakech Menara) et celui de la capitale du Souss (Agadir Al Massira) en dernière position avec respectivement 49,74, 19,48 et 7,34%.

L’Office ne manque pas d’afficher sa satisfaction du fait que la ligne Marrakech-Londres ait rejoint le top cinq des routes aériennes internationales, et que ses radars aient signalé une augmentation de mouvements d’avions détectés, soit 35.435 passages contre 32.695 l’année précédente. Enfin, pour le fret aérien, la progression est toujours au rendez-vous par rapport à l’année 2015, soit un transport de 4.900,92 tonnes contre 4.533,68 tonnes.

Par Mounir Bassy
Journaliste stagiaire

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *