Traitement des déchets : Le centre Oum Azza sera opérationnel à partir du 17 décembre

Traitement des déchets : Le centre Oum Azza sera opérationnel à partir du 17 décembre

Le président du Groupe Pizzorno Environnement Segedema-Maroc, Francis Pizzorno, a annoncé mardi que le centre intercommunal de traitement des déchets d’Oum Azza sera opérationnel à partir du 17 décembre. M. Pizzorno a indiqué, dans une déclaration à la presse, au cours d’une visite organisée par la wilaya de Rabat au site, que cette installation, dotée d’un matériel ultra-sophistiqué, comprend un centre de tri de valorisation, un centre de stockage et une zone administrative et technique. La décharge recevra durant les 20 prochaines années quelque 13,5 millions de tonnes de déchets par an. Il a ajouté que le projet, dont le coût est estimé à 1,26 milliard dirhams, concernera 13 communes de Rabat, Salé et Skhirat-Témara. Ce centre permettra de remédier aux conséquences négatives de l’ancienne décharge située à Akrech, qui constituait un danger pour la population avoisinante, la nappe phréatique et les eaux de l’oued Bouregreg. M. Pizzorno a indiqué que le centre sera alimenté par 3 centres de transfert dans les préfectures de la wilaya, notant que le Groupe Pizzorno Environnement Segedema-Maroc encadrera un personnel qualifié qui aura pour mission de trier les déchets à l’intérieur du site d’Oum Azza, à 20 km de Rabat. Pour sa part, Omar El Bahraoui, président de la commune urbaine de Rabat, a indiqué que la réalisation de ce site a nécessité sept ans de travaux et constitue l’un des plus importants projets aux niveaux régional et national. Il a relevé que la réalisation et l’acquisition des installations modernes de traitement de déchets sont le résultat d’une collaboration efficace entre toutes les parties concernées. De son côté, le président de la commune urbaine de Témara, Moh Redjali, a souligné que le centre intercommunal de traitement des déchets aura un impact positif sur la préservation de l’environnement. Driss Sentissi, président de la commune urbaine de Salé, s’est, pour sa part, félicité de la création de ce centre qui permettra de remédier aux répercussions négatives des anciennes décharges, qui menaçaient en permanence la nappe phréatique de la wilaya et constituaient un danger pour la santé des citoyens.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *