Tramway, une première pour la métropole

Tramway, une première pour  la métropole

Le 12-12-12, une date qui a été fixée quatre ans auparavant pour la mise en service de la première ligne du tramway de Casablanca. Aucun retard n’a été observé dans ce sens. Le jour J, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a donné le coup d’envoi de ce projet structurant de l’histoire des transports en commun de la métropole. Le lancement de la première ligne fut également présidé par Jean-Marc Ayrault, Premier ministre français. Fruit d’un partenariat franco-marocain, le coût final du tramway casablancais a atteint les 5,9 milliards de dirhams, enregistrant une économie de 500 millions de dirhams par rapport au budget initial. Le projet de tramway revêt une dimension urbaine et sociale. Le but étant de relier les différents quartiers de la ville allant de la périphérie de Sidi Moumen au quartier des Facultés. En effet, le Tramway de la métropole traverse Casablanca d’est en ouest sur une distance de 31 kilomètres. Opérant des rames Citadis d’Alstom, cette première ligne permettra de desservir près de 250.000 voyageurs par jour via un parc roulant de 37 rames. Couplée d’une longueur de 65 mètres, chaque rame accueillera 600 voyageurs dont 105 places assises.
Casablanca est aujourd’hui habituée aux sons de cloches du tramway. Fonctionnant de 5h30 à 22h30 quotidiennement, le tramway roule à une vitesse moyenne de 19 kilomètres par heure, soit en moyenne une heure de voyage sur tout le tracé. Le prix du ticket est fixé à 6 dirhams le voyage en attendant, au premier trimestre 2013, la mise en service d’une billetterie intégrée entre le ramway et les bus de Casablanca.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *