Transport aérien: La RAM mise sur le Brésil

Transport aérien: La RAM mise sur le Brésil

Et si le transporteur aérien nourrit l’ambition de renforcer sa fréquence entre le Brésil et l’Afrique, il se donne bel et bien les moyens de ses ambitions. Ainsi, il vient de parapher un partenariat avec l’Institut brésilien du tourisme (Embratur), qui est aussi un organe fédéral lié au ministère du tourisme brésilien.  

Consécutivement, une rencontre a été organisée à Brasilia entre Mehdi El Yaalaoui, directeur de la RAM au Brésil, et Vinicius Lummertz, président d’Embratur. L’objectif étant de se pencher sur les moyens de promouvoir le flux de touristes circulant entre le Brésil et l’Afrique.
Parmi les créneaux qui seront utilisés pour donner un coup de fouet au flux touristique : les très attendus Jeux Olympiques de Rio de Janeiro.

«Les Jeux Olympiques sont l’un des rendez-vous les plus importants dans le monde et l’Afrique y est très impliquée. Les athlètes africains sont célèbres dans le monde et plusieurs fans sont prêts à les suivre, d’où l’importance d’une telle initiative», a souligné El Yaalaoui. Les deux parties ont convenu de travailler sur une proposition d’action conjointe afin de promouvoir l’offre brésilienne en Afrique à l’occasion de cette prochaine rencontre sportive internationale.  L’idée étant de mettre en place, dans un premier temps, une campagne de communication d’Embratur sur les JO de Rio 2016, avec les opérateurs et les distributeurs locaux des pays d’activité de la RAM en Afrique.

«Le marché africain est très prometteur en ce sens qu’il compte 500 millions de consommateurs», poursuit El Yaalaoui, en soulignant les différentes opportunités offertes par ce marché mais également par la RAM, qui dispose d’une importante plaque tournante en Afrique avec près de 30 pays desservis.  

Pour sa part, le président de l’Institut brésilien du tourisme a relevé que la promotion de la connexion Brésil-Afrique passe indéniablement par le Maroc. «Aujourd’hui, l’intégration avec l’Afrique passe par Royal Air Maroc. Nous avons l’opportunité de montrer que le flux aérien peut bénéficier aux personnes mais également aux relations commerciales», a-t-il rappelé.
Notons que d’après des données d’Embratur, près de 124.252 touristes issus d’Afrique ont visité le Brésil à l’occasion de la Coupe du monde 2014 contre 94.832 en 2013.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *