Transport : Atlas Blue : Boeing et Airbus en lice

Transport : Atlas Blue : Boeing et Airbus en lice

Désormais, la flotte d’Atlas Blue ne comptera que les avions d’un seul constructeur aéronautique. Entre Boeing et Airbus, cette filiale à 100 % de Royal Air Maroc (RAM) devra trancher au début de l’année prochaine. Un appel d’offres sera ainsi lancé à la fin de ce mois-ci pour l’acquisition d’avions de nouvelle génération chez le même constructeur aéronautique.
«L’objectif est d’arriver à court terme à homogénéiser la flotte d’Atlas Blue et de la faire passer à 18 avions en 2013. Il faut dire qu’avoir un seul type d’avion nous permet de mieux consolider le modèle low-cost de cette compagnie aérienne», annonce Zouhair Mohamed El Aoufir, président du directoire d’Atlas Blue. Actuellement, la compagnie dispose d’une flotte de huit avions composée de six Boeing et deux Airbus. L’aboutissement de cet appel d’offres devrait conduire à une réduction des coûts. Et au cas où les offres qui seraient reçues ne permettraient pas d’atteindre cet objectif, la compagnie se réservera le droit d’annuler cet appel d’offres et de reporter le plan d’homogénéisation de sa flotte, selon M. El Aoufir.
Créée le 28 mai 2004, Atlas Blue veut «investir dans l’extension et la modernisation de sa flotte afin d’accompagner le Plan national de développement du tourisme par une capacité aérienne lui permettant de répondre efficacement aux besoins des marchés touristiques».
Pour cette année, Atlas Blue a réalisé un chiffre d’affaires de 1,2 milliard de dirhams, en progression de 27 % par rapport à 2005, et transporté 902.000 passagers sur ses lignes régulières. En 2005, elle a ouvert quatre nouvelles lignes aériennes, portant ainsi à 10 le nombre de destinations desservies en vols réguliers, sans compter les lignes opérées en vols charter. Ces chiffres viennent d’être annoncés par la direction de cette compagnie, qui a tenu au mois de novembre dernier son conseil d’administration sous la présidence de Driss Benhima, président du conseil de surveillance.   Pour le trafic régulier pendant l’exercice 2005-2006, il a augmenté de 81 %. Le chiffre d’affaires a été multiplié par deux, dont plus de 50 % ont été réalisés via son site web.

Marché charter : la France en tête

Le marché charter de la compagnie concerne essentiellement la France avec, comme principal partenaire, le tour-opérateur Marmara du groupe First Choice, L’Italie a constitué le deuxième marché charter qui a été enrichi par le marché hongrois avec l’ouverture de vols entre Budapest et Agadir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *