Transport : EasyJet débarque à Marrakech

Transport : EasyJet débarque à Marrakech

Le vol inaugural d’EasyJet en provenance de Londres a atterri à Marrakech, mardi 4 juillet aux environs de 10h 30 avec à son bord 140 passagers. Une bonne partie des autorités locales, des professionnels et des représentants de l’Office du tourisme étaient sur le tarmac. L’appareil est reparti 30 minutes plus tard, restant ainsi en deçà des 40 minutes admises internationalement et au delà desquelles les pénalités et les fees commencent à courir au profit de l’autorité aéroportuaire. Particularité de cette liaison, elle démarre à une fréquence quotidienne avec une capacité qui pourrait doubler dès le mois de novembre. Objectif affiché : transporter 50 000 passagers sur cet axe, à raison de 50 euros TTC l’aller simple. Ce qui n’est pas hors de portée pour EasyJet, l’un des leaders européens du low cost. La compagnie britannique arrive à un moment propice, marqué par une forte appréciation du volume des voyageurs anglais vers le Maroc. Ainsi, en 2005, le Royaume a reçu 66.917 touristes du Royaume-Uni et à l’origine de 230.615 nuitées. En quatrième position après le marché français, le marché interne et l’Espagne, le Royaume-Uni affiche sur le Maroc une croissance de 47% entre 2005 et 2006. L’arrivée au Maroc, et dans d’autres pays comme la Turquie et la Croatie n’est pas due au hasard. Les études de marché montrent une forte croissance sur la demande de billets à bas prix sur ces destinations.
Les ventes des sièges se feront sur Internet, le recours aux intermédiaires n’étant pas le fort du transporteur anglais. Après Marrakech, EasyJet pourrait aussi s’intéresser à Agadir. Avec une flotte d’une centaine d’avions et plus de 30 millions de passagers transportés en 2005, cette compagnie entend peser sur le marché avec des prix attractifs et une offre de transport aérien basée sur l’Internet. En onze ans depuis sa création, la compagnie anglaise a réussi à maintenir une croissance annuelle de 20%. Sur Marrakech, la concurrence sera toutefois rude. Thomsonfly (compagnie anglaise) lancera deux lignes au prix de 80 livres sterling l’aller-retour dès le mois de novembre, à partir de l’aéroport de Luton (sud-ouest de l’Angleterre) et celui de Manchester.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *