Transport : Jet4you : Pas de billet à 480 DH jusqu’en 2007

Une bonne demie-heure s’était  écoulée par rapport à l’heure de départ imprimée sur le billet,   quand le Boeing 737-400 aux couleurs de la compagnie low-cost Jet4you, décide enfin de quitter le tarmac de l’aéroport Mohammed V de Casablanca. Il était 18 heures GMT en ce dimanche 12 novembre 2006. Direction Orly Sud. C’est la deuxième rotation de la journée pour l’avion qui a eu à faire plutôt dans la matinée un aller-retour Casablanca-Charleroi.
Le commandant de bord, ancien de Delta Airlines, charge le jeune chef d’équipe, européen bon teint, de souhaiter la bienvenue à l’équipage. Ce dernier, qui venait de rappeler aux uns et aux autres les us et coutumes (ceinture, utilisation du masque rapide…), annonce qu’on va survoler Tanger à 11 000 mètres d’altitude, une demi-heure après le décollage, puis Madrid, après une heure de vol, avant d’aborder les côtes françaises du côté de Bordeaux. Des 150 passagers à bord, tous n’avaient pas payé le tarif de 480 dirhams TTC l’aller-simple annoncé sur les tableaux d’affichage de Casablanca. Du «Yeld Management », explique-t-on doctement au sein de la compagnie, qui, comme toutes les low-cost, utilise un système d’exploitation américain guère favorable aux voyageurs de dernière minute et à ceux qui n’ont pas l’habitude de planifier leurs voyages.
En fait, une véritable incompréhension entoure l’offre de Jet4you comme d’ailleurs  celle de la plupart des low-cost. Seuls les premiers venus ont été servis au tarif annoncé. Le reste, comme cette jeune MRE et son bébé, rappelée d’urgence à Paris pour affaires, a dû casquer  300 euros. Quant à son vis-à-vis,  apparemment doté d’une bonne culture de voyages, il a  obtenu via son agence de voyages cet aller-retour aux environs de  1200 dirhams, frais d’agences inclus.  
D’ailleurs, l’annonce de  Jet4you, qui portait sur 10.000 billets,  a été vite épuisée par la demande. Pas moyen de voyager à ce prix jusqu’au mois d’avril 2007, nous explique-t-on. Ceux des clients qui voudront se déplacer sur le trajet Casablanca-Paris à ce tarif devront attendre la prochaine promotion, prévue cette fin de semaine, et qui concernera la période d’avril à octobre.  
Si entre passagers  dans un même avion low-cost les tarifs sont différents, le service est, quant à lui, uniforme. A bord du vol 8J2514, le menu est payant.  Les prix, du croissant au sandwich et du café au soda, sont tous  en dessous de 50 dirhams. C’est connu, ce n’est pas sur ce détail  que les low-cost espèrent fidéliser leurs  clients. Ni d’ailleurs sur la ponctualité, étant attendu que dans les grands aéroports, les compagnies régulières arrivent encore à négocier à leur avantage les meilleures heures de programmation des vols. Ce qui n’empêche quand même pas ces petites compagnies, à l’instar d’Easy Jet (56% de progression de bénéfices annuels), de dégager les meilleurs profits du secteur. En attendant ces profits, Jet4you affiche un taux de remplissage de 85%.

Renseignement pratique
Jet4you.com
Tél. : + 212 65 666 777 / + 212 65 777 888
Fax : +212 22 58 42 28

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *