Transport : « Le recours à la grève est inutile »

S’exprimait lors d’une conférence de presse, M. Lahlou a ajouté que la solution des problèmes que connaît le secteur du transport routier au Maroc doit être trouvée dans le dialogue qui reste toujours ouvert avec les instances de tutelle. Après avoir rappelé le poids de la représentativité des professionnels dans  la Fédération (70 % de l’ensemble des professionnels du secteur, M. Lahlou a  indiqué qu’après les discussions dans le cadre du dialogue ouvert avec le  ministère de tutelle, la Fédération a créé un Comité national mixte permanent  regroupant des professionnels du secteur et des représentants du ministère de  tutelle pour examiner les problèmes du secteur et trouver les solutions  adéquates. M. Lahlou a, par la même occasion, passé en revue une série de propositions  exposées, soit devant le ministère de tutelle, soit devant la Direction des  douanes, lesquelles propositions, a-t-il précisé, intéressent en premier  lieu, la détermination de la responsabilité entre le conducteur et le  transporteur en cas d’accident de routes, la décentralisation des services  administratifs et l’implication des transporteurs dans la prise des décisions  relatives à la sécurité routière.
Ces propositions intéressent également l’annulation des contre-visites techniques, la révision des taxes ainsi qu’une révision du processus de délivrance des agréments. En ce qui concerne le dialogue avec la direction des douanes, M. Lahlou a précisé qu’un comité mixte a été constitué et chargé de déterminer la part de la responsabilité en cas de contreventions relatives à la contrebande pour  protéger les transporteurs et éviter la saisie de leurs véhicules. Il est à rappeler que la Fédération nationale des syndicats des patrons  du transport  public routier avait déclenché, il y a une dizaine de jours, une  grève de deux jours.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *