Transport : L’ONCF prépare sa mutation

Transport : L’ONCF prépare sa mutation

Accompagner l’Office national des chemins de fer (ONCF) dans sa transformation en société anonyme et concrétiser les projets d’extension du réseau ferroviaire national. Tels sont les points-phares du contrat-programme signé, lundi dernier à Rabat, entre l’Etat et l’ONCF, en marge de la réunion du conseil d’administration de l’ONCF, tenue sous la présidence du Premier ministre, Driss Jettou. Ce contrat-programme, couvrant la période 2005-2009, porte sur un programme d’investissement de 15,5 milliards DH.
Le contrat, signé par Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport, Fathallah Oualalou, ministre des Finances et des Privatisations et Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l’ONCF, arrête le programme de l’investissement à réaliser à l’horizon 2010.
Il vise aussi la préparation et l’accompagnement de l’Office dans sa mutation institutionnelle à travers sa transformation en société anonyme et la concrétisation des projets d’extension du réseau ferroviaire pour contribuer au développement des infrastructures de transport.
Concrètement, le programme d’investissement inscrit dans ce contrat comporte l’achèvement du doublement de la voie entre Sidi-Kacem et Fès, la desserte ferroviaire du port Tanger-Méditerranée et la liaison Taourirt-Nador, ainsi que l’acquisition du matériel nécessaire à leur exploitation.
Il porte également sur le doublement de la voie entre Sidi El Aïdi et Settat et entre Nouaceur et Jorf Lasfar, le renouvellement de la voie et de la caténaire, notamment sur les axes phosphatiers, la modernisation et le renforcement des installations de sécurité. Ce contrat prévoit, de même, un programme important de rénovation d’une trentaine de bâtiments de gare, l’acquisition de rames automotrices, de locomotives et de wagons divers et la réhabilitation du matériel roulant existant.
Outre les extensions de réseau, les projets prévus permettront de réduire les délais des trajets entre Rabat et Tanger de 4h30 mm à 3 heures et entre Casablanca et Fès de 4h30 à 3h15 mm, sans compter une amélioration notable de l’offre et du service en général.


 L’ONCF franchit le cap de 21 millions de voyageurs


L’ONCF a franchi en 2005 le cap de 21 millions de voyageurs, en hausse de 13 % par rapport à l’année 2004, pour un chiffre d’affaires de 2,56 milliards de DH, soit une progression annuelle de 11,6 %.
En matière de transport des phosphates, la barre des 27 millions de tonnes a été également franchie, soit une évolution de 6,9 %. Concernant la branche fret de l’Office, le trafic des marchandises a renoué avec la croissance avec 7,9 millions de tonnes, s’inscrivant en hausse de 6% par rapport à 2004. La capacité d’autofinancement de l’Office s’est établie à 1223,5 millions de DH en 2005, contre 1043,3 millions DH l’année précédente (+180,2 millions DH).


Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *