Transport urbain : Plus de 300 millions DH accordés à M dina bus

Transport urbain : Plus de 300 millions DH accordés à M dina bus

Les difficultés longtemps rencontrées par M’dina bus seront désormais résolues. La société concessionnaire du transport urbain par autobus à Casablanca dispose actuellement d’un plan d’action visant à la doter d’une économie viable et financièrement équilibrée visant à sauvegarder la continuité du service du transport urbain et d’en améliorer la qualité.
C’est dans ce sens qu’un protocole d’accord a été signé vendredi 3 août à Casablanca portant sur une contribution financière de l’ordre de 310 millions de dirhams accordée par l’Etat à ladite autorité délégante du service de transport urbain par autobus. Cette enveloppe budgétaire se décline en trois étapes. En outre, le protocole d’accord stipule une disposition spécifique. Il s’agit de mettre en place une commission ad hoc afin de réaliser une revue de contrat avant la fin de l’année en cours. «Cette revue devra permettre d’introduire la mise en place et l’exécution des mécanismes visant à rétablir les équilibres économiques et financiers sujets du contrat. Elle sera l’occasion de mettre à niveau les dispositions du contrat en rapport avec les évolutions institutionnelles, techniques et environnementales et à améliorer les mécanismes de suivi dans le cadre conventionnel du contrat de gestion déléguée», apprend-on des deux parties. Et de souligner que «cette démarche se déclinera dans le cadre d’un contrat-programme à finaliser à fin 2012». En répartissant l’enveloppe allouée, 200 millions de dirhams seront consacrés au rétablissement financier de M’dina bus. De même, 60 millions seront attribués au financement d’un plan de départs permettant d’optimiser en dimensionnant correctement les ressources humaines de l’entreprise. L’acquisition d’un nouveau système de billettique intégré permettant l’usage par trajet, créant  ainsi une complémentarité entre le bus et le tramway, est également prévu.  À cet effet, 50 millions de dirhams seront injectés pour financer le fonds d’accompagnement des réformes de transport urbain. En contrepartie, M’dina bus s’engage à investir dans la mise à niveau de son parc actuel, à apurer sa situation fiscale vis-à-vis de la Direction générale des impôts et de la Trésorerie générale du Royaume ainsi qu’à optimiser les coûts d’exploitation.
La société concessionnaire s’engage, également, à proposer à l’autorité délégante le programme d’affectation des bus permettant d’assurer un niveau d’offre suffisant et de communiquer de façon régulière au délégant toutes les informations contractuelles pour permettre le contrôle de l’activité de la société délégataire.
Précisons que l’amélioration de l’image du transport urbain par bus ainsi que celle des performances opérationnelles, en l’occurrence les taux de réserve, d’utilisation et des kilomètres perdus, sera, par ailleurs, prise en charge par M’dina bus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *