Travaux de construction du port Dakhla Atlantique : L’ouverture des plis aura finalement lieu le 3 décembre prochain

Travaux de construction du port Dakhla Atlantique : L’ouverture des plis aura finalement lieu le 3 décembre prochain

Initialement prévue le 7 novembre dernier, l’ouverture des plis de l’appel d’offres relatif à la réalisation des travaux de construction du nouveau port Dakhla Atlantique aura finalement lieu  le 3 décembre prochain.

Ce projet nécessitera un montant total de 10,2 milliards DH, alors que selon la note sur la répartition régionale de l’investissement accompagnant le projet de loi de Finances 2020, le démarrage des travaux de construction est prévu pour le deuxième trimestre 2020.

Réalisé dans le cadre du programme de développement des provinces du Sud, lancé par SM le Roi Mohammed VI à Laâyoune, à l’occasion du 40e anniversaire de la Marche Verte, le nouveau port Dakhla Atlantique vise à soutenir le développement économique, social et industriel de la région dans tous les secteurs productifs (pêche, agriculture, mines, énergie, tourisme, commerce, industrie manufacturière). Ce port, qui sera construit au village de pêche N’tirift au nord de la ville de Dakhla, est considéré comme le plus grand projet des trois régions du Sud dans ledit modèle.

Déjà il a été procédé à la création d’une direction provisoire chargée de superviser la réalisation de ce port. Cette direction a pour missions de faire le suivi des travaux de construction de cette infrastructure, de veiller à la qualité des différents travaux et d’établir des rapports sur leur avancement et leur état comptable, outre la gestion des transactions conclues avec les entreprises, les bureaux et les laboratoires.

D’ailleurs les travaux porteront sur la réalisation des ouvrages de protection d’une longueur d’environ 6.700 ml dont une partie à -17 m/zh (digues principale et secondaire), des ouvrages d’accostage (quais de commerce, quai de service, quais d’avitaillement et de stationnement pêche, quais de débarquement pêche, quai réparation navale), ainsi qu’un pont maritime reliant le port îlot à la terre sur 1.200 ml sur des profondeurs en mer allant jusqu’à -12 m/zh et d’une route d’accès sur environ 6 km. Le port sera doté de terre-pleins de 60 ha à des profondeurs allant de -12 à -16m/zh pour lesquels les travaux se limiteront aux travaux de remblaiement, stabilisation et éventuelle consolidation et ce, dans un objectif que la superstructure et l’aménagement des terre-pleins seront réalisés par le futur concessionnaire.

Il va sans dire que selon la stratégie portuaire nationale à l’horizon 2030, Dakhla Atlantique sera un port en eau profonde extérieur à la baie qui pourra satisfaire les trafics futurs liés aux produits de la pêche et à l’exploitation des petits pélagiques du stock C et servira d’outil logistique et économique pour faciliter la structuration économique et sociale du sud du Royaume. Ce nouveau port dans la région de Dakhla sera destiné, tant pour accueillir les trafics de la pêche associés à la nouvelle zone franche, que tous les trafics «commerciaux» liés à la pêche (exportations, intrants) et aussi à l’hinterland de Dakhla. Il aura ainsi des dessertes par navires porte-conteneurs avec des relations feederisées sur les grands ports majeurs de la région : Casablanca, Tanger Med, Las Palmas.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *